UNE FILLETTE DE 10 ANS PERQUISITIONNÉE PAR LA POLICE POUR “APOLOGIE DU TERRORISME” !

UNE FILLETTE DE 10 ANS PERQUISITIONNÉE PAR LA POLICE POUR “APOLOGIE DU TERRORISME” !

Elle n’a que 10 ans.

Pourtant, comme trois autres enfants du même âge d’une classe de CM2, cette fillette d’origine turque a été réveillée avant 7h du matin par la police armée.

En effet, c’est au petit matin que dix policiers armés et masqués ont fait irruption au domicile de la famille franco-turque, arrachant l’enfant de son lit pour fouiller sa chambre.

La raison de cette perquisition arbitraire et violente : une accusation ”d’apologie du terrorisme” puisqu’en effet, les enfants auraient manifesté à l’école leur désaccord au sujet des caricatures du prophète Muhammed (que la paix et le salut soit sur lui)

“10 policiers masqués et portant des armes longues sont entrées dans la maison”, a expliqué le père de famille, encore terrorisé par la scène. “Ils ont pris des photos des décorations murales, essayé de trouver des indices en fouillant toute la maison”.

“Ils ont voulu clairement nous terroriser avec le bruit et la violences démesurée”, constate le parent, qui a été braqué avec une arme par la police.

Suite à cela, la police a emmené l’enfant au commissariat et lui a fait subir 11h d’interrogatoire. 

Quand ses parents sont venus la chercher, la police leur a aussi posé des questions pendant deux heures sur leur pratique religieuse mais aussi sur leur avis à propos de la  relation entre le président français Emmanuel Macron et le président turc Erdogan. 

“Quand nous sommes allés au commissariat, ils nous ont posé beaucoup de questions sur nos croyances religieuses, si on fait la prière, etc.”, a détaillé le père de la fillette. “Il nous ont interrogé, chacun, ma femme et moi, deux heures durant. À part les questions sur notre religion, ils nous ont demandé ce qu’on pensait de la relation tendue entre Macron et Erdogan”.

Hier, c’était des mosquées, des pompes funèbres, des écoles et associations qui étaient perquisitionnées et fermées par la police sous ordre du gouvernement.

Aujourd’hui, ce sont des enfants sans défense qui se font arracher de leur lit par les ”forces de l’ordre” et placés en garde à vue sans motif aucun.

Auparavant, lorsque nous parlions de rafles, certains refusaient la comparaison.

Force est de constater qu’elle est maintenant d’actualité. 

Il est temps pour la communauté musulmane de dénoncer cette politique d’Etat islamophobe qui fera bientôt de nous les ”Ouighours français”.

Partagez :