Ultimatum de Macron pour que les musulmans changent l’Islam !

Ultimatum de Macron pour que les musulmans changent l’Islam !

Mercredi le CFCM, représentation auto-proclamée des musulmans en France, a été convoqué par le président Macron. Evidemment pour accueillir les “représentants” le président était accompagné par le premier flic de France, Gérald Darmanin.

Le message est clair, le président a intimé le CFCM de modifier l’Islam même en créant une espèce de clergé soumis aux ordres du gouvernement français en la création d’un “conseil national des imams”.

Ce conseil directement sous le contrôle des préfectures comme le CFCM et donc de la police pourra :

  1. – Former les imams à un Islam vidé de sa substance écrit par les services de sécurité français
  2. – Labéliser les imams selon cette nouvelle religion
  3. – Leur fournir une carte d’agrément renouvelable
  4. – Contrôler leur discours pour qu’ils obéissent aux injonctions du gouvernement et de la police
  5. – Les révoquer pour pensée interdite pour les interdire de Mosquée

 

Modifier la religion et nous faire vivre sous un apartheid de fait

Emmanuel Macron leur a en outre intimé l’ordre de rédiger, sous la dictée du ministère de l’Intérieur, une « charte des valeurs républicaines » qui les obligera et sur laquelle le CFCM devra en quelque sorte prêter serment. Une pratique héritée tout droit de celle mise en place en Chine totalitaire contre les musulmans et l’Islam.

Cette charte devra affirmer la reconnaissance des “valeurs de la République”, préciser que “l’islam en France est une religion et pas un mouvement politique”, et stipuler “la fin de l’ingérence ou de l’affiliation à des États étrangers” a précisé la presse française.

Macron a par ailleurs, dans un autoritarisme qui dépasse celui des pires dictateurs arabes, exigé que la charte soit prête sous 15 jours… Une attitude teintée de néo-colonialisme dont le raïs a décidément fait sa marque de fabrique.

Ce ton en tout point menaçant confirme le régime d’exception réservé aux musulmans en France et cela avec la complicité des politiques et de la presse. 

 « Ma confiance vous oblige ! », a dit Emmanuel Macron qui a de nouveau exigé un « islam des Lumières », comprendre un Islam modifié sous le contrôle du pouvoir et de la police.

” C’est une pression immense que nous allons exercer sur eux… ” avait d’ailleurs promis Emmanuel Macron. Les intimidations, fermetures d’écoles et de Mosquées, la dissolution d’ONG humanitaires, le soutien aux caricatures islamophobes, les perquisitions contre des enfants musulmans, la profanation de Coran lors d’interventions policières, la mise en place de la loi islamophobe dite contre le séparatisme confirment bien cette persécution d’état contre les musulmans afin de modifier leur religion et les faire vivre sous un apartheid de fait. 

 

La soumission à un nouveau Dieu : le gouvernement français et sa police

Alors que la France est dénoncée pour son islamophobie d’état dans le monde entier et par toute la presse et les ONG protectrices des droits de l’Homme, le gouvernement continue dans sa politique de désislamisation de la minorité musulmane en France.

A travers ce projet scélérat, c’est la création d’un statut d’exception liberticide de citoyen permanent de seconde zone qui est créé pour le musulman en France et l’imposition de la transfiguration de leur religion l’ISLAM.

Le CFCM qui n’avait déjà plus aucune espèce de crédibilité auprès des musulmans en France apparait cette fois auprès des musulmans du quotidien comme le complice servile d’une politique de répression contre les musulmans mais ce n’est pas tout.

Nombreux sont les prédicateurs et les fidèles nous ayant confié que la signature de tels documents s’attaquant à l’essence même de l’Islam les entraineraient à considérer les signataires comme “sortant des valeurs de l’Islam” rendant nulles leurs prières comme leurs sermons… 

Une situation de crise majeure rendue possible du fait d’un gouvernement qui, au nom de la protection de la laïcité, écrase le principe même de la laïcité 1905 en exigeant la modification de l’Islam dans ses principes fondamentaux et sa réécriture, le contrôle des religieux et en instaurant un islam politique de fait… de soumission à un nouveau Dieu, le gouvernement français et sa police.

 

L’Histoire de France n’a jamais pardonné

Au delà de cette hagra d’état permanente contre la communauté musulmane, c’est bien contre les principes fondamentaux reconnus par les lois de la République et de la Constitution française, en toute hypocrisie et en toute irresponsabilité, que cette guerre est menée contre l’Islam, la liberté et la dignité des musulmans.

Une guerre contre une minorité que l’on veut effacer et déposséder de tout droit, de toute liberté, de toute dignité, au nom même de ces valeurs proclamées et enseignées…

Le genre de contradictions que l’Histoire de France n’a jamais pardonné.

 

Partagez :