IDRISS SIHAMEDI PERQUISITIONNÉ PAR LA POLICE : ENFANTS TERRORISÉS, FEMME HUMILIÉE, VIOLENCE ET DÉGRADATIONS !

IDRISS SIHAMEDI PERQUISITIONNÉ PAR LA POLICE : ENFANTS TERRORISÉS, FEMME HUMILIÉE, VIOLENCE ET DÉGRADATIONS !

Ce matin, le directeur de l’ONG Baraka City, Idriss Sihamedi, a subi une perquisition violente de la part de la police.

Plaqué au sol, tête écrasée sur le carrelage, Idriss Sihamedi a également été frappé par un policier, alors même qu’il n’opposait aucune résistance. 

La police a également mis sans dessus dessous le domicile d’Idriss Sihamedi.

Baraka City a décrit la scène, photo à l’appui : “des lits retournés, table cassée, panier et linge retourné”.

La police a également, dans une tentative d’humiliation certaine, contraint la femme d’Idriss Sihamedi à ne pas s’habiller.

Alors que celle-ci a couvert avec une couverture son fils de 4 ans qui dormait avec elle, la police l’a insultée et lui a passé les menottes. 

L’enfant de quatre ans qui assistait à la scène s’est alors mis à trembler de peur, terrorisé. 

Les trois autres enfants d’Idriss Sihamedi ont également été malmenés, obligés par la police à lever les mains en l’air.

Terrifiée, la fille d’Idriss âgée de 9 ans a fondu en larmes.

Idriss Sihamedi a été par la suite placé en garde à vue. Son avocat a publié sur Twitter des photos montrant qu’il a subi des violences policières. 

Les proches du directeur de l’ONG ont été clairs : aucun motif n’a été invoqué pour justifier cette perquisition. 

Cependant, ce proche a également rappelé qu’Idriss Sihamedi avait précédemment subi des pressions de la part du Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin alors qu’il faisait certaines révélations sur Zineb El Rhazoui.

Avant même que le projet de loi sur le séparatisme ne soit validé, le gouvernement en a montré  à la communauté musulmane un triste aperçu. 

En effet, depuis plusieurs jours, ce sont écoles, associations, mosquées, mais également pompes funèbres musulmanes qui subissent perquisitions et interdictions arbitraires.

Tous les jours ou presque, ce sont des enfants, des femmes, qui sont terrorisés et traumatisés. 

Il devient primordial pour la communauté musulmane de se mobiliser face à cette inquisition du gouvernement contre sa minorité musulmane.

Ainsi, en soutien à Idriss Sihamedi perquisitionné et violenté par la police, un rassemblement est organisé à 17h devant l’Hotel de Police d’Evry Courcouronnes.

Car au delà d’apporter son soutien à Idriss, c’est aussi l’avenir de la communauté musulmane en France et la liberté de chacun d’entre nous qui sont en jeu.

Partagez :