IDRISS SIHAMEDI RELACHÉ ! #SOUTIENBARAKACITY

IDRISS SIHAMEDI RELACHÉ ! #SOUTIENBARAKACITY

Idriss Sihamedi, directeur de l’ONG Baraka City et lanceur d’alerte, a été perquisitionné hier par la police.

Coups, dégradations, humiliation, rien n’a été épargné à Idriss et sa famille. 

Suite à cela, il a été arrêté par la police et placé en garde à vue. 

Arrêté pour ”harcèlement moral” et ”vol de documents” nombreux sont ceux qui pensent qu’il ne s’agirait en réalité que de faux prétextes pour inculper le lanceur d’alerte.

En effet, Idriss Sihamedi avait participé à une réunion rassemblant divers acteurs de la communauté musulmane pour mener une riposte contre le projet de loi contre le “séparatisme” du Président. 

De plus, il avait subi des pressions de la part du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, alors même qu’il faisait des révélations sur Zineb El Rhazoui sur Twitter.

En soutien à Idriss, perquisitionné et arrêté arbitrairement par la police, près de 200 personnes ne sont rassemblées spontanément hier après-midi devant le commissariat d’Evry. 

Cette action démontre montre bien la solidarité mais aussi l’unité de la communauté musulmane.

Un live a été diffusé sur le Facebook de l’ONG Baraka City. Islam&Info y a exprimé en soutien à Idriss Sihamedi à partir de la 44ème minute du live.

Publiée par BarakaCity sur Mercredi 14 octobre 2020

Car rappelons-le bien : au delà de la personne d’Idriss Sihamedi, c’est bien la minorité musulmane vivant en France qui est visée.

En effet, Emmanuel Macron avait été clair lors de son allocution présentant les grandes lignes du projet de loi contre le dit ”séparatisme” qui sera voté le 9 décembre.

Il avait annoncé son désir de contrôle plus accru sur les associations et écoles musulmanes mais aussi, de manière plus large, sur le culte musulman. 

Suite à cela, des écoles, mosquées, associations et pompes funèbres musulmanes ont subi des perquisitions et des interdictions d’ouverture. Des imams ont également été arrêtés. 

Il semblerait que le gouvernement français ait souhaité faire d’Idriss Sihamedi un exemple, une manière de dissuader la communauté musulmane de s’opposer à cette islamophobie d’Etat en défendant ses droits et en dénonçant les injustices. 

En effet, le traitement arbitraire qu’a subi Idriss Sihamedi n’est en réalité qu’un triste aperçu de cette inquisition du gouvernement contre sa minorité musulmane.

Il est donc du devoir de chacun de non seulement le soutenir mais surtout de se mobiliser contre ce projet de loi liberticide et islamophobe qu’est le projet de loi contre le ”séparatisme'”.

En écrivant ces lignes, nous apprenons la libération d’Idriss Sihamedi ! 

En effet, après une garde à vue prolongée à 24h, il a obtenu un report de son procès grâce à son avocat Maitre Bolaky.

Idriss Sihamedi a été déféré devant le Procureur de la République d’Evry pour harcèlement, ce qui signifie que la charge de ”vol avec effraction” n’a pas été retenue.

Le juge des Libertés et de la Détention l’a auditionné par la suite et a décidé de le relâcher, suite à la défense émérite de son avocat Maitre Bolaky. 

Qu’Allah récompense toutes celles et ceux qui se sont mobilisés ! 

Ce n’est que le début de notre mobilisation contre ce projet de loi qui a permis ces premières exactions répétées contre des familles musulmanes. 

Partagez :