http://www.lesjardinsdusavoir.com/les-inscriptions-sont-ouvertes/

Jean Michel Blanquer contre les mamans accompagnatrices portant le hijab ! | VIDEO-EDITO

www.tawhidtravel.com/

Jean Michel Blanquer contre les mamans accompagnatrices portant le hijab ! | VIDEO

La France n’a désormais qu’une obsession l’Islam et sa minorité musulmane.

Pas un jour ne passe dans ce pays sans que les médias et les politiques ne déclenchent une nouvelle campagne islamophobe.

Le niveau de l’instruction publique en France s’écroule littéralement. Les récents classements Pisa évaluant le niveau des lycées des pays de l’OCDE et celui dit de Shanghai concernant le niveau des universités  témoignent de cette chute vertigineuse du système français d’instruction mais il souligne autre chose. Le fait que la France est devenue championne … des inégalités ethno-sociales.

Le nouveau ministre Blanquer a trouvé la solution au problème : la formation de  brigades laïcité traquant l’expression musulmane et la relance d’une polémique sur le voile des mères accompagnatrices ainsi que sur les jeunes filles … ne le portant plus. Nous n’évoquerons pas ici ses autres solutions pour l’université visant la reproduction des élites et l’exclusion des enfants de l’immigration, ni ses effets d’annonce réactionnaires sur l’interdiction du portable ou l’uniforme à l’école …

Faut-il rappeler que les enfants de ces décisionnaires moralisateurs sont systématiquement placés dans des établissement privés ou confessionnels et des grandes écoles payantes ?

L’incurie des ministères face à des professeurs dévoués en manque de moyens humains et financiers est ainsi évacuée au profit d’une nouvelle croisade exclusive et opportune contre la visibilité musulmane.

En effet, la loi de 1905 sur la laïcité n’a jamais concerné les administrés ou les élèves mais, dans une France islamophobe, ces nouvelles lois et ces circulaires ont été créées de toute pièce, non pas pour faire respecter 1905, mais bien pour combattre systématiquement l’expression et la visibilité musulmane au sein de la société française.

Sinon peut-on imaginer que depuis 100 ans précédant la loi de 2004 des jeunes femmes ont pu porter le hijab dans les écoles et lycées de France sans que le principe de laïcité ne soit ni compris ni appliqué ?

Évidemment non.

Toutes les récentes mesures liberticides d’apartheid et d’exclusion islamophobe ne prennent la loi de 1905 en la dévoyant que pour prétexte afin de cacher une finalité islamophobe inavouée. L’élite française redevenue réactionnaire et ethnocentriste ne supporte pas le fait qu’une minorité puisse posséder une culture, une religion, une visibilité et des habitus différents.

C’est bien cette différence qui est combattue à travers cette politique d’exclusion. L’hypocrisie française faisant le reste …

Car il n’y a pas que dans les écoles publiques et laïques où le muslim est traqué. Dans le même temps les créations d’écoles communautaires musulmanes sont systématiquement  bloquées par les services de l’état. Dans le même temps la chasse à la visibilité musulmane est menée dans toutes les entreprises françaises. Dans le même temps la caste médiatico-politique accable en permanence la minorité musulmane accusée de tous les maux.

C’est pourquoi cette dictature de la majorité est devenue la règle et elle poursuit un agenda d’inquisition implacable.

Comme en témoigne l’obsession islamophobe des journalistes de RTL, les élites françaises ont décidé de mettre au pas la communauté musulmane en France à la manière du colon avec “son” indigène. Même la loi de 1905 est désormais jugée trop permissive pour les musulmans à qui on aimerait clairement appliquer un régime d’exception comme pendant la période de l’Algérie coloniale …

Alors que faire face à ce déchaînement permanent islamophobe systémique d’état ?

Il est clair que dans un système dans lequel politique, médias et justice sont acquis à l’islamophobie, les batailles judiciaires contre l’islamophobie ont fini de démontrer leur innocuité. Les récentes décisions de justice témoignent en effet d’un revirement de jurisprudence qui s’aligne désormais sur la sensibilité d’un pays réel devenu majoritairement islamophobe.

Il est donc urgent pour la communauté musulmane en France de repenser sa résistance face à un totalitarisme du “mêmisme occidentaliste” au delà des frontières posées par l’ennemi islamophobe. Les modes anciens ont atteint leurs limites et ils ne servent désormais qu’à accompagner les mesures islamophobes en leur conférant de facto une légitimité.

A l’instar des minorités exclues et opprimées, la minorité musulmane doit changer ses paradigmes et s’inspirer des luttes de ses prédécesseurs afin de répondre à ce péril. Les modèles de résistance des communautés afro-américaines, des minorités opprimées et des luttes anti-coloniales doivent ainsi être redécouverts, étudiés et adaptés à cette époque nouvelle.

C’est dans ce cadre que doit être évoqué l’organisation communautaire, la re-culturation, et la résistance asymétrique face au totalitarisme d’état. La désobéissance civile est l’une de ces formes de résistance qui doit être remise au centre des discussions. Cette réflexion et cet inventaire des formules désuètes du passé sont une obligation avant toute construction positive.

La reformation du corps communautaire et la résistance face à un état tyrannique ne sont en effet pas une option, c’est un devoir moral de survie.

Partagez :

www.tawhidtravel.com/