target="_blank"

Bernard Cazeneuve annonce que les “actes antimusulmans” ont triplé cette année. C’est tout ?

Bernard Cazeneuve annonce que les “actes antimusulmans” ont triplé cette année …

Bernard Cazeneuve, ministre de l’intérieur, a annoncé que les actes antimusulmans ont triplé pour l’année 2015.

Par ailleurs, il a également déclaré constater une diminution de 5% des actes antisémites.

Ces chiffres qui on le sait sont répertoriés par les services de renseignements des préfectures de police sont bien en dessous de la réalité.

En effet, du fait du peu de réactions des forces de police, des politiques et des médias, la majorité des musulmans victimes d’agressions islamophobes ne se manifestent presque jamais.

On remarquera aussi que le terme islamophobie un temps employé par le ministère de l’intérieur est de nouveau banni du vocable des élites.

Le ministère recense ainsi 400 actes “anti-musulmans” pour 2015 ?

Pour l’aider dans son travail de statistiques, nous pourrions lui suggérer d’y ajouter la prochaine fois les quasi 4000 perquisitions abusives et violentes, antimusulmanes ou islamophobes, appelez les comme vous voulez, et les 400 assignations à résidence menées par l’État français lui-même. Nous lui offrons les profanations de Mosquées par sa police canine en prime …

En effet, ces milliers d’attaques de nuit contre des familles musulmanes pour le simple fait qu’elles soient musulmanes n’auront donné lieu qu’à trois ridicules poursuites judiciaires. C’est avouer par les faits, au minimum, son incurie ou au maximum une politique islamophobe d’état reposant sur le principe de la responsabilité collective hérité de la vieille histoire de ce pays. Mais dans les faits et rien que les faits, ce sont bien des milliers de familles musulmanes qui ont été humiliées par la police fusil au poing du fait de leur seule appartenance à leur religion et autant de traumatismes créés chez des femmes et des enfants arrachés pistolet à la main de leurs lits par des hommes encagoulés.

La république française peut être fière de ses valeurs et se gargariser des couinements de ses larbins du CFCM autour d’un thé de la lâcheté. Les musulmans de France auront pu eux juger ces derniers mois à quel point la France protectrice des droits et des valeurs sait faire vivre son image : Mieux battre pour mieux se dire protecteur, mieux interdire en proclamant la liberté, mieux crier égalité pour plus stigmatiser, mieux scander valeurs et justice pour discriminer via l’extra-judiciaire.

La république doit être comme une mère pour ses enfants qu’ils disaient. Pour la minorité musulmane elle s’est toujours comportée en marâtre. Elle n’a cessé de battre son enfant musulman et d’ensuite nier sa douleur. Non l’islamophobie n’existe pas, c’est une vue de l’esprit, des mots galvaudés, un complot contre la liberté … Tout pourvu que l’on n’agisse pas pour cet enfant humilié, baillonné et battu en public.

Et s’il se relève en demandant enfin l’égalité ? Eh bien traitez le de fanatique, de radicalisé ou encore de fou et internez le un peu plus encore !

Ensuite asseyez-vous tranquillement sur votre canapé en cuir devant une tasse de café et annoncez à la France toute entière que tout va bien maintenant.

Nous en sommes sûr cet enfant devenu grand nous en remerciera !

Partagez :

target="_blank"