Vers une interdiction de manifester pour la Palestine ?! L’Intifada pourrait continuer en France !

Vers une interdiction de manifester pour la Palestine ! L’Intifada pourrait continuer en France !

La nouvelle vient de tomber !

La Préfecture de Paris a engagé une procédure pour interdire la manifestation de soutien à la Palestine prévue samedi 16 juillet à Paris sous prétexte de risques graves de troubles à l’ordre public.

La fausse attaque de la Synagogue de la la rue de la Roquette semble invoquée pour justifier la décision. Nous avons pourtant largement prouvé que toute cette affaire n’était que mensonge et les médias commencent à revenir sur leurs mensonges. Les agresseurs étaient bel et bien des miliciens de la Ligue de Défense Juive soutenue ensuite par la propagande médiatico-politique.

Ainsi plus qu’interdire une manifestation de soutien pour Gaza, on signifie aux musulmans de France qu’ils ne sont pas sujets aux mêmes lois que le reste de la population.

En effet, le droit de manifester est constitutif de la démocratie et dénier ce droit parce que les manifestants sont des musulmans revient en fait à déclarer clairement qu’ils sont des sous-citoyens. Pendant ce temps les pro-israéliens franco-juifs souvent passés par l’armée de tsahal peuvent manifester en criant des slogan racistes !

C’est donc une nouvelle ségrégation que l’on tente d’imposer à la Communauté musulmane dans son intégralité, les fausses excuses de troubles à l’ordre publics n’étant que des prétextes fallacieux.

On eut pu changer l’itinéraire de la manifestation ou ne permettre qu’un rassemblement mais non, on signifie clairement à la Communauté musulmane française qu’après toutes les lois islamophobes anti-femmes voilées c’est bien un nouvel apartheid anti-musulman qui s’installe en France.

Récemment, jamais dans ce pays on n’avait interdit de telles manifestations regroupant autant de collectifs reconnus si ce n’est pour … la manifestation contre le film islamophobe américain de triste notoriété.

Pour trouver de telles mesures d’exceptions en France on se trouve obliger de revenir au temps des manifestations interdites aux indigènes pendant …. la guerre d’Algérie.

L’heure de la vérité a donc sonné.

On saura bientôt si l’État persiste dans sa volonté d’exclure de la Nation la minorité musulmane ou non.

En attendant, il est certain que les jeunes musulmans qui ont vu mourir leurs parents ou grands-parents pour le droit de manifester contre l’oppression ne sont pas prêts d’obéir à cette mesure colonialiste d’apartheid réinstitutionnalisé.

A Gaza comme à Paris, on dénie le droit de s’élever pacifiquement contre l’oppression pour la liberté et la justice.

A Paris comme à Gaza, on risque de ne laisser de choix à la jeunesse, belle et rebelle, que de se sacrifier dans un nouvel Intifada contre l’oppression islamophobe et le terrorisme d’État.

A Islam&Info nous sommes nombreux.

Parmi nous, les enfants de Jeanne d’Arc, de Lala Soumart, de Abdelkrim Khattabi, de Amirouch, des Blacks Panthers, de Malcom X, de Jean Moulin ou des “fellaghas” : Jamais nous n’accepterons un nouvel apartheid et ses lois d’exceptions.

Samedi nous serons présents pour Gaza, pour notre liberté et pour l’avenir de nos enfants.

Partagez :