Bajrafil, Maquardt, Oubrou, Bencheikh et Finkelkrault veulent une réforme de l’Islam

Depuis quelques semaines, un certain Félix Marquardt qui déclare être récemment converti, arpente les plateaux de télévision pour plaider une réforme de l’Islam. Pour mener à bien sa mission, cet homme de réseau s’est entouré de plusieurs personnalités musulmanes plus ou moins sulfureuses et médiatiques.

Ghaleb Bencheikh, Adnan Ibrahim, Asma Lamrabet, Mohamed Bajrafil et Félix Marquardt cofondateurs du “Forum mondial pour une réforme islamique” ont écrit une tribune commune pour appeller à une réforme de l’Islam. Les auteurs se sont donné comme but de réunir “les musulmans démocrates et réformistes du monde entier en faisant la part belle en particulier à l’islam d’Asie” afin de se lancer dans de mutiples réformes au niveau de l’égalité des sexes, de l’altérité confessionelle ou encore de plus de libertés fondamentales pour l’humain.

En ce début de semaine, Félix Marquardt accompagné par Mohamed Bajrafil (imam d’Ivry), Adnan Ibrahim (imam palestinien chiite officiant en Autriche), Ghaleb Bencheikh (animateur de l’émission “Islam” sur France 2 et islamologue), Omero Marongiu-Perria (sociologue) et Alain Finkielkraut (philosophe) se sont réunis pour évoquer une réforme de l’Islam sous le titre de “Islam et Démocratie au XXIème siècle”.

bajrafil Marquardt bencheikh adnan ibrahim

Depuis cette annonce et cette soirée, la Muslimsphère bouillone sur les réseaux sociaux. Beaucoup d’internautes musulmans se questionnent sur le rôle de Marquardt, tout récemment converti et déjà en première ligne pour réformer l’Islam. Ce dernier est connu pour avoir un carnet d’adresse de chefs d’Etat et de milliardaires. D’autres s’insurgent devant la présence du sioniste et islamophobe Alain Finkielkraut que tout le monde sait opposé à la visibilité de l’Islam en France ainsi qu’au combat contre l’islamophobie. D’autres encore, se demandent comment un sociologue tel qu’Omero Marongiu-Perria pourrait avoir les compétences nécessaires pour apporter une alternative dans la pensée islamique alors qu’il n’est aucunement religieux et connu pour sa défense des lobbys LBGT. Il en va de même pour Ghaleb Bencheikh qui présente certes une émission sur l’Islam le dimanche matin mais qui est réputé pour son opposition à l’orthodoxie, lui qui déclarait récemment ne pas comprendre pourquoi les musulmans achètaient un mouton à l’aïd au lieu d’un ordinateur. La dernière énigme de cette alliance contre-nature est la présence de l’imam Bajrafil qui semble se laisser instrumentaliser par Félix Marquardt et qui a du mal à répondre aux questions des internautes sur Twitter choqués par sa présence dans un lieu aucuncement réservé à la pensée islamique.

bencheikh

Depuis quelques mois, les tentives d’OPA sur la représentativé des musulmans en France se mutliplient. Devant l’échec du CFCM (Grande Mosquée de Paris, UOIF et RMF), chacun en va de son idée pour prendre le leadership de la Communauté sans même se soucier de cette dernière. 

L’année 2015 sera une année charnière pour les musulmans de France. Il sera question de protéger nos fondamentaux que les extrêmes de tout bord souhaitent modifier à leur image oubliant que sans clergé, l’Islam restera cette religion que même le bédouin au milieu du désert peut appliquer dignement. Les musulmans devront rester attentifs à toutes ces mascarades sponsorisées par des groupes d’influences obscurs.

Mise à jour :

1/ Présence confirmée d’Elizabeth Lévy, chroniqueuse islamophobe.

2/ Pour Félix Marquardt, “on se tape déjà toute la journée les wahabo / salafistes pourquoi pas Alain Finkielkraut ?”

felix

Partagez :