Un élu républicain en été d’ivresse traite des sénateurs noirs de «nègres» et démissionne

Un élu républicain du Sénat de Floride a mis tout son parti dans l’embarras après avoir lancé un speech raciste à l’intention de deux sénateurs noirs dans un bar. Il a par la suite démissionné.

Frank Artiles, 43 ans, a tout de même présenté ses excuses dans sa lettre de démission : «C’est clair que mon récent comportement et mes propos ne correspondent pas du tout à ce que j’aspire être, et j’en suis vraiment désolé.»

«Tout acte engendre des conséquences, […] et je vais avoir besoin d’un temps de réflexion et d’évolution personnelles», a expliqué Frank Artiles dans sa lettre.

L’élu a employé un mot tabou aux Etats-Unis “niggers” (nègres).

«Les insultes racistes et les injures grossières et sexistes n’ont pas leur place dans une discussion entre sénateurs et ne seront pas tolérées tant que je serai président du Sénat», affirme le président républicain du Sénat de cet Etat du sud-est des Etats-Unis, Jose Negron.

Frank Artiles a cassé l’image de bon père de famille modèle qu’il s’était donné de représenter.

Partagez :