Le port du voile n’est pas “une menace contre l’institution universitaire”

Le port du voile n’est pas “une menace contre l’institution universitaire”

Depuis quelques mois, la chasse aux étudiantes voilées est ouverte. C’est ainsi qu’après avoir exclues les jeunes filles de l’école, les mamans des sorties scolaires et les religieuses de l’espace public, un violent déferlement laiciste se jette sur les étudiantes dans les Universités.

En février, l’UMP a préconisé d’étendre à l’enseignement supérieur la loi de 2004 interdisant dans les établissements du primaire et du secondaire ” le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse”.

Pourtant, aujourdhui, le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche affirme bien que le port du voile à l’université n’est pasune menace contre l’institution universitaire”.

Ce comité consultatif auprès du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche a voté à 37 voix pour 3 absentions et un refus de voter.

Rappelant la jurisprudence du Conseil d’Etat et de la Cour européenne des droits de l’homme, le texte voté précise quel’interdiction du port du voile ou tout autre signe religieux visible par des étudiants à l’université n’a pas de base légale.”

Le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche a souligné un élément que beaucoup trop de personnes négligent durant ce débat, interdire le voile c’est “mépriser les étudiantes et les étudiants en les tenant pour incapables d’exercer leur esprit critique et de prendre distance avec leurs croyances.”

En effet, la totalité des femmes françaises de confessions musulmanes ont été méprisées et infantilisées lors de tous ces votes de loi liberticides.

[divider]

Partagez :