L’exemple des soeurs d’Al Azhar VS la trahison française ! [Vidéo #Héroïsme]

L’exemple des soeurs d’Al Azhar ! [Vidéo #Héroïsme] par Jeanne Soummart

Face à la tyrannie bien des hommes renoncent et se couchent.

Ce n’est pas le cas de nos sœurs égyptiennes qui ont démontré un héroïsme qui fera rougir bien des hommes prétendument engagés.

La femme musulmane démontre ici aux féministes occidentalistes que la soif de liberté n’est pas la soumission aux valeurs du marché ou de la décadence. Contrairement aux petites bourgeoises “blanches”, ces femmes musulmanes risquent elles leur vie, pour un idéal supérieur.

A nos sœurs discriminées pour leur voile, leur niqab, leur prénom, leur religion de prendre en exemple ce courage pour ne jamais plus céder à l’injustice des islamophobes. Quand bien même cette islamophobie serait portée par des lois d’apartheid et soutenue par des beni-oui-oui musulmans, nous avons le devoir de nous élever contre la tyrannie.

De nombreux procès sont actuellement en cours. Que ce soit pour le niqab à la CEDH, le voile en entreprise en Cour de Cassation, le voile des mamans en sorties scolaires au Conseil d’État ou encore le voile en entreprise aux prud’hommes, les femmes musulmanes montrent le chemin aux hommes face à l’injustice.

Trop souvent par fausse sagesse ou religiosité dévoyée, par compromission intéressée, les hommes musulmans en France ont failli, voire trahi. Les prétendus “dernière fois” n’ont qu’amené de nouvelles lois restrictives et discriminatoires. C’est pourquoi l’action de nos sœurs doit réveiller les consciences endormies. Toute mesure islamophobe est à combattre et doit être combattu. Que ce soit pour un fil-bandana ou un niqab !

Au delà des procès, le combat doit prendre une autre dimension.

L’insoumission civique, la désobéissance civile, aux lois d’apartheid anti-musulmanes sont les outils de libération du futur. Si notre solidarité nous poussait à braver toutes ensemble les lois vichystes anti-voiles alors qui pourraient nous arrêter ? Alors peut-être enfin la gente masculine (au féminin dans le texte et sur le terrain) se réveillerait-elle enfin pour nous protéger de la supposée répression …

A Argenteuil ou à Trappes, aujourd’hui, vos révoltes ont payé. Les islamophobes n’osent plus qu’en privé ce qu’ils osaient hier en public. Mais ce n’est qu’un début … Alors sachez-le notre dignité et notre liberté ne nous sera pas offerte, nous l’arracherons par nos combats et notre résistance à l’oppression sans attendre l’autorisation des vendus.

Quelle que soient l’issue des procès notre lutte continuera jusqu’à la fin !

Partagez :