Voile : L’UMP veut interdire le voile à l’Université

L’UMP veut interdire le voile à l’université

L’UMP s’attaque à nouveau aux femmes musulmanes. En effet, le parti de Sarkozy relance la polémique et souhaite interdire aux étudiantes voilées d’accéder à la faculté.

Pourtant à l’instar du directeur de la faculté de Paris 13 qui a suspendu un professeur qui refusait de donner cours devant une femme voilée, la quasi-totalité des présidents d’universités sont contre une loi discriminatoire.

Lydia Guirous, nommée secrétaire nationale de l’UMP aux “valeurs de la République”, nouvelle beurette de service affirme, que la laïcité ne doit pas “s’arrêter aux portes de l’université”.

Cette islamophobe n’a pas hésité à caricaturer tous les quartiers de France en leur donnant une image que seul un petit bourgeois de Neuilly jamais sorti de ces lieux chics pourrait croire.

“On ne reconnait plus cette France qui était un eldorado de la pensée, des libertés, la pensée des Lumières. Et aujourd’hui, il y a des quartiers qui sont totalement abandonnés aux obscurantistes, aux islamistes, des quartiers entiers sont devenus halal. Où les femmes doivent raser les murs pour pouvoir avancer et circuler librement, ou le voile est devenu la norme, ou lorsqu’on résiste et qu’on ne porte pas le voile, et bien on est insulté, on a des pressions quotidiennes. Et donc mon rêve français, dans certains territoires abandonnés de la République, oui se transforme en cauchemar.”

Elle veut donc tout simplement étendre la loi discriminatoire de 2004 interdisant les signes religieux dans le secondaire à l’enseignement supérieur.

Parmi les seigneurs de L’UMP, Sarkozy  et Luc Chatel sont donc favorables à cette nouvelle interdiction. En revanche, A. Juppé, F. Fillon et R. Dati ont exprimé leur opposition à une nouvelle loi liberticide et islamophobe.

La classe mediatico-politique française dans son grand courage ne cesse de s’en prendre aux femmes musulmanes de France.

Que ce soit à travers la loi de 2004 interdisant les signes religieux dans l’enseignement secondaire, la loi anti voile intégral, loi de 2011 contre les femmes interdisant l’espace public aux musulmanes portant le niqab ou la circulaire de Luc Chatel interdisant aux mamans accompagnatrices de sorties scolaires de porter le voile, c’est bien un apartheid législatif de fait qui se constitue.

Comme tous les apartheid il sera un jour à ne point douter balayé par une révolte de la dignité pour la liberté de cette minorité musulmane française opprimée.

Partagez :