Le président Bouteflika appelle les algériens à être solidaires des palestiniens

Abdelaziz Bouteflika, qui avait déjà appelé à une minute de silence contre les  massacres perpétrés à Gaza et offert 25 millions de dollars à la Palestine, a demandé au peuple algérien de faire preuve de “solidarité agissante” vis-à-vis  de leurs frères et soeurs qui subissent les terribles foudres d’Israël.

Par le biais d’un communiqué du président publié vendredi 15 août, l’Algérie dénonce la “guerre d’extermination” orchestrée par le gouvernement Netanyahu. Elle remet en question la soi-disant démocratie d’Israël censée régner  et ordonner les relations israélo-palestiniennes. 

Abdelaziz Bouteflika choisit des mots forts afin de démontrer les proportions insoutenables que prend la situation en la qualifiant d’extermination des “populations par le fer et le feu”, un “pilonnage inexorable en recourant à l’usage de bombes, de chars et de missiles dévastateurs et en désignant les attaques comme étant des “crimes abominables”.

Le président profite de ce communiqué pour vanter “la ferveur sans égale” du peuple algérien, «  peuple vaillant, rejetant toutes formes d’injustice, d’hégémonie et d’occupation, et jaloux des droits des peuples opprimés et vulnérables ».

Cette prise de parole est assez exceptionnelle quand on sait que le président ne s’est pas exprimé ni sur le crash de l’avion appartenant à Air Algérie, ni sur le terrible tremblement de terre qui a secoué la capitale.

Son insistance sur la question de Gaza est cruciale au sein de l’opinion publique algérienne faisant ainsi de la cause palestinienne un enjeu de premier plan au niveau national. Des associations ont reçu de nombreux dons afin de récolter des médicaments et autres besoins élémentaires pour aider les victimes de Gaza.

Partagez :