Syrie : La grande mascarade électorale

La guerre fait rage en Syrie.

Elle continue avec son lot d’affamés, d’assiégés, de torturés et de morts au quotidien. La situation est catastrophique. La violence est constante et la brutalité ne cesse de  monter en échelons.

En effet, le conflit en Syrie a causé la mort de plus de 165000 personnes dont plus de 53000 civils et des millions de déplacés. Ce sont là les chiffres communiqué par l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Pourtant, aujourd’hui ont lieu en Syrie les élections présidentielles : Bachar Al Assad se présente devant les électeurs dans une mascarade honteuse de démocratie.

Un homme sur cette vidéo nous délivre la conviction profonde du peuple syrien :

“Ces élections ne sont pas légitimes, estime ce jeune homme, c’est une farce, une mascarade montée pour la communauté internationale. Ils se moquent de la population et mentent au monde entier”

Par cette démonstration Bachar semble vouloir démontrer sa capacité à organiser une manifestation à grande échelle sans être gêné par son opposition rebelle sunnite. Il se dresse également à l’instar de la junte militaire algérienne des années 90 comme le grand rempart contre “l’islamisme fondamentaliste” de l’Occident menacé selon les formules bien connues.

Sur le terrain les résistants sunnites à la tyrannie de Bachar connaissent depuis maintenant quelques mois de grandes difficultés suite aux attaques contre leurs arrières lignes de l’EIIL, nouveau GIA des services occidentaux. De plus les changements au niveau de la diplomatie saoudienne semble avoir stoppé la volonté annoncée précédemment de livrer des armes capables d’endiguer le flot d’attaques aériennes contre les civils.

A l’image d’un Franco, Bachar consolide ses positions face à un front sunnite qui, comme en Espagne à l’époque, est miné par les actions anarchisantes de groupes sans (et/ou) sous contrôle …

Partagez :