UJFP : “La grande synagogue de Paris appelle à la guerre sainte !”

L’Union des Juifs pour la paix en Palestine alerte la communauté nationale ainsi que le gouvernement sur le recrutement illégal de jeunes juifs français dans l’armée israélienne depuis la grande synagogue de Paris.

L’édifice religieux se transforme en base de recrutement pour un pays étranger qui exerce depuis plus d’un demi siècle, une politique d’apartheid à l’encontre des populations arabes chrétiennes et musulmanes. L’organisation juive pour la paix en Palestine déplore une “alliance de la kippa et du fusil UZI organisée au centre de Paris”.

Le site de “l’information subversive” Panamza, premier à avoir dévoilé l’information, rappelle le deux poids deux mesures entre la communauté juive et musulmane en faisant un parallèle avec la grande mosquée de Paris.

“Imagine-t-on alors Dalil Boubakeur organiser un “recrutement” pour le jihad en Syrie sous la tutelle de l’Arabie saoudite?

Une telle incongruité ferait la Une des journaux et susciterait des débats enflammés entre camarades éditorialistes sur les plateaux de BFM TV et d’I Télé.”

L’information est pourtant passée inaperçue dans les médias officiels qui préfèrent évoquer une agression  jugée antisémite qui aurait visé des jeunes garçons de confession juive à Créteil (94). Évidemment et contrairement à la presse officielle qui continue son deux poids deux mesures entre les communautés, Islam&Info condamne toutes les agressions contre des juifs, musulmans, chrétiens ou autres.

Le “vivre-ensemble” tant rabâché par la caste médiatico-politique ne pourra avoir lieu sans égalité des droits et des devoirs entre les communautés qui fondent la nation.

Communiqué de l’Ambassade israélienne :

 

“L’Ambassade d’Israël souhaite informer la Communauté juive de l’arrivée d’un représentant de TSAHAL (l’armée israélienne) à Paris.

La rencontre aura lieu à la Grande Synagogue de la Victoire, 44 rue de la Victoire, le 26 mai entre 18h30 et 20h00, 75009 Paris.

Le représentant donnera une conférence sur la politique de recrutement de TSAHAL, suivi par une session de questions générales du public.

En ce qui concerne les questions personnelles, il est possible d’organiser des rendez-vous 26 et 27 mai entre 10h00 et 13h00.”

Partagez :