Egypte : massacres de l’armée égyptienne


L'égypte au lendemain de heurts meurtriers par 20Minutes

 Ce samedi 25 janvier 2014  a eu lieu la commémoration du 3ème anniversaire de la révolution. C’est dans ce cadre, que des manifestants ont été assassinés par l’armée Égyptienne. Les Égyptiens dont des frères musulmans, l’influente confrérie de M. Morsi, seul président élu démocratiquement, ont été violemment dispersés par la police à coup de grenades lacrymogènes et de tirs de fusils à pompe.

La junte militaire et les libéraux de Sissi à la botte des occidentaux ont  tiré à “balles réelles” tuant ainsi une cinquantaine de personnes, blessant des milliers d’autres. Plus de 09 organisations des droits de l’Homme en Égypte affirment que les tirs étaient à balles réelles et que l’armée a eu une réelle volonté de tuer les manifestants.

Plus de 1079 personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette marche. Ils encourent au mieux la prison pour avoir manifester si ce n’est la torture ou la liquidation comme des milliers de disparus arrêtés dans le cadre de la répression conduite par l’armée depuis le début du putsch militaire.

C’est dans ce cadre que l’élection présidentielle se tiendra avant les législatives, un calendrier fort favorable au Général Sissi, qui désormais c’est autoproclamé Maréchal soutenu par l’armée et commanditaire de toutes ces exactions. Il est évident que l’élection d’un président avant celle du parlement jouera en faveur de Sissi.

D’ailleurs, plusieurs figures politiques ont déjà annoncé qu’elles ne se présenteraient pas face au général Sissi par crainte de représailles.

Le silence des gouvernements occidentaux lorsqu’il s’agit de l’assassinat de musulmans est désormais une chose courante.

Pourtant quand un homme ou une femme bafoue la religion musulmane en allant contre la volonté de tous son peuple il est systématiquement soutenu  par les occidentalistes.

La complicité tacite est tellement grande que l’armée égyptienne n’hésite plus à affirmer “on promet d’éliminer tous les Frères musulmans “

Partagez :