Oui Trump a gagné son pari face à l’Iran et… les autres ! #WWIII

Oui Trump a gagné son pari face à l’Iran et les autres … ! #WWIII

Ce petit épisode de tension irano-américaine a affolé le monde pendants plusieurs jours avant que toute cette excitation … s’éteigne.

En effet, après la mort du général iranien Qassem Soleimani en Irak droné par les forces américaines, des officiels jusqu’aux réseaux sociaux, on a craint le pire.

Et souvent ce fut Donald Trump qui fut désigné comme le grand inconscient créateur de ce grand tumulte par simple saut d’humeur…

De quoi diviser les opinions entre différents clans …

 

Sur les réseaux on vit quatre clans se constituer :

– Le premier qui par l’humour dénoncèrent l’attitude de Trump (et de l’Iran) décidément bien trop fou de défendre leurs intérêts politiques froids en les sortant de façon brutale de leur vie de consommation, de spectacle et d’insouciance. Fruits et images d’une époque, ils exprimèrent avec enthousiasme et humour ( il faut le reconnaître ) leur ignorance teintée de lâcheté et d’hédonisme égoïste et leur désintérêt des affaires du monde. Tant que eux peuvent continuer à admirer cette nouvelle série Netflix le reste…

 

 

– Le deuxième fait de grands spécialistes français qui se lamentèrent de l’attitude de Trump qu’ils considèrent du haut de leur vieille civilisation comme un grand enfant. Et de poursuivre que du haut de l’esprit d’indépendance et de la puissance française, ceux-ci seraient  de toute façon contraint de suivre … l’amérique. Il est toujours assez drôle et dramatique de voir qu’un pays sorti de l’histoire s’évertue encore à se présenter aux yeux de son peuple comme LA puissance … qu’elle fut naguère. Mais c’est bien l’Amérique qui commande aux destinées de l’occident vassalisé par l’OTAN et ses multinationales rachetant jusqu’à la gestion des retraites en laissant leur seigneur local de la province France réprimer la révolte d’un peuple de serfs bien indiscipliné …

 

– Le troisième fait pour la plupart d’anticolonialistes antiracistes vieillissant mal, a pris fait et cause pour l’Iran. Et l’Iran comme grande victime avec Qassem Soleimani comme grand défenseur de la cause arabe et … Mais ils oublient que Qassem ne fut jamais que l’auxiliaire de la puissance iranienne dans son plan d’expansion régionale contre les … arabes et les sunnites. C’est ainsi que le général fut personnellement impliqué dans la guerre contre le terrorisme … des USA. Chose que les officiels iraniens revendiquent fièrement. La chute des talibans ( ça à la limite ils adhèrent car ils ont toujours préféré  le pavot au Coran et la kalachnikov) et la chute de Saddam Hussein c’est bien l’Iran et ses milices chiites. Et là nos beurs réislamisés (mais pas trop) pour le coup nous ont appelé à faire front commun et à ne pas tomber dans la fitna chiite-sunnite … Ce sont les sunnites irakiens et syriens massacrés par centaines de milliers par les milices de Qassem Soleimani au nom même du chiisme qui doivent apprécier cette mobilisation et cet émoi que nos beurs n’eurent jamais pour eux …

 

– Le quatrième, lui, a vu dans cet affrontement entre les USA et les iraniens un règlement de compte entre l’envahisseur et ceux qui gérèrent la gestion et la collaboration de la colonisation de l’Irak… Pour eux, les dernières paroles de Saddam Hussein sur la nécessité de s’unir face à la résurrection de l’empire Safavide sont une réalité. Que ce soit les saouds, Bachar, l’Iran ou les dictateurs arabes, tous sont à leurs yeux les complices du malheur du monde arabo-musulman promu par l’Amérique. Il va sans dire que les victimes d’un coté comme de l’autre ne les attristeront pas.

 

Et tout ça pour ça ?

Mais il n’y eut pas de victimes US ! Les iraniens après leurs cris de rage lancèrent leurs missiles sur une base américaine, vide, en prévenant évidemment leurs ennemis une heure avant …

Donc sur cette séquence, qu’on le veuille ou nom, Trump a bien gagné son pari et ce grâce au pouvoir iranien.

Il a certes cédé à l’injonction de ses faucons en éliminant des cibles sensibles mais ces assassinats n’ont pas déclenché de guerre contre l’Iran … Ils lui permettent même de justifier un retrait rapide des forces américaines de la région, ce que de nombreuses officines US lui refusaient malgré ses annonces répétées. 

Il fait donc double-bénéfice auprès des électeurs américains qui voient désormais en lui un homme à poigne qui, en plus, rapatrie les boys au bercail … Pas si mal pour les prochaines élections.

Par la même Trump peut désormais mettre la pression sur ses alliés pour dénoncer les accords passés avec l’Iran en ayant au préalable éliminé une figure principale de l’aile dure iranienne.

On peut même se demander, au vu de la suite timide donnée, si certains au sein du pouvoir iranien n’ont pas vu d’un bon œil la mort d’un général devenu trop populaire. Un général populaire éliminé avant qu’il ne rentre dans une Rome en crise …

Quant à savoir si ses décisions furent bonnes pour le monde, l’occident ou l’Amérique, la suite nous le dira mais ce n’était évidemment pas là le principal soucis de Donald Trump, ni le notre…

En attendant, “Maudit soit le grand satan Amérique !”. N’est ce pas ?

Et vous avec alors …

Partagez :