Suspendue de ses fonctions car elle a posté un message sur la Palestine

Suspendue de ses fonctions car elle a posté un message sur la Palestine

Alors qu’elle a posté il y ‘a déjà quelques années un message sur Facebook relatif à la situation humanitaire en Palestine, une policière se voit suspendue des ses fonctions depuis le début du mois.

Lors de son post facebook elle avait déjà écopé d’un rappel à la loi mais à présent une nouvelle sanction tombe, elle va passer en conseil de discipline.

En effet, pour un post pour lequel elle avait déjà été condamné par la justice l’administration se donne le droit de la rejuger considérant qu’elle a commis une faute grave pouvant être un manquement à ses obligations de fonctionnaire ou une infraction de droit commun.

Cette policière dénonce une “chasse aux sorcières” après l’attaque de la préfecture de police de Paris.

A l’époque, c’est un de ses collègues qui la dénonce.

Cette suspension s’inscrit dans la lignée des mesures annoncées par Castaner, mesures qui visent à stigmatiser ouvertement les musulmans ou assimilés comme tels.

D’ailleurs, 33 signalements ont été fait au sein de l’institution pour des soupçons de radicalisation et sept policiers ont été désarmés.

Comme le souligne l’avocat de cette policière, à juste titre  :

“La suspension récente s’inscrit dans un contexte et dans une séquence où on voit bien que les policiers musulmans sont sur une ligne de crête”.

L’inquisition islamophobe continue… Après avoir touché les religieux, les étudiantes, les acteurs communautaires, les mamans accompagnatrices de sortie scolaire, elle touche désormais de plein de fouet les fonctionnaires.

Partagez :