www.humanappeal.fr/

L’imam Ben Badis et la petite fourmi #Histoire

www.tawhidtravel.com

L’imam Ben Badis et la petite fourmi #Histoire

Nous vous partageons ici un article du site histoiredislam.com/.

Un retour sur l’importance de l’esprit communautaire. Un esprit qui fait largement défaut aujourd’hui et ceci malheureusement, plus particulièrement chez les leaders communautaires …

Le rénovateur Ben Badis nous y appelait déjà en son temps.

L’imam Bin Badis et la petite fourmi, une leçon pour les musulmans d’aujourd’hui

Lorsque les armées du prophète Suleyman étaient arrivées à la Vallée des Fourmis, une fourmi ordonna aux autres d’entrer dans leurs demeures pour éviter que les armées les piétinent sans s’en rendre compte.

En méditant sur cette histoire de la sourate « Al-Naml », l’imam Abdelhamid Bin Badis avait déduit l’importance pour le musulman de se soucier pour sa communauté :

La fourmi mentionnée dans le verset à prémuni sa colonie (contre un danger) et a ainsi accompli son devoir envers les siens. Qu’en est-il alors pour l’être humain et ses obligations envers son peuple ? Il s’agit ici d’une puissante exhortation adressée à celui qui n’attache aucune importance aux affaires de sa communauté, à celui qui ne remplit pas son devoir à l’égard des siens et à celui qui, conscient d’un danger imminent qui menace son peuple, se tait comme s’il n’avait rien vu. C’est aussi une exhortation à celui qui fait peser une menace sur son peuple l’exposant (par-là) à un danger. Ô musulmans, nous avons un besoin immense d’hommes qui se comportent comme cette fourmi… 

 Bin Badis, « Tafsir Bin Badis » 

À son époque déjà, l’imam Bin Badis se plaignait du manque de personnes qui attachaient de l’importance aux affaires de leur communauté. Qu’aurait-il bien dit à notre époque où des béni-oui-oui participent à la gestion néocoloniale des musulmans de France ? Qu’aurait-il pensé des « imams » qui, au service d’un gouvernement islamophobe, exploitent l’ignorance et la faiblesse de la foi des musulmans pour les pousser à l’abandon total de la religion ?

LE RÔLE DU MUSULMAN INFLUENT

La sagesse, la douceur et la bonne exhortation sont essentielles lorsqu’on souhaite clarifier l’islam. Souvent, la vérité est déjà très lourde en soi et il ne convient donc pas de l’alourdir davantage avec le fardeau de l’intransigeance ou du mauvais comportement. « Par la sagesse et la bonne exhortation, appelle les gens au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. » (Al-Nahl -125)

La bonne exhortation ne doit cependant pas empêcher les musulmans influents de dénoncer certains fléaux et d’aviser leurs frères et sœurs des dangers qui planent à l’horizon. C’est surtout le cas lorsqu’il s’agit de prémunir la communauté contre les idéologies qui visent à saper les fondements de la religion.

En Occident, cette démarche au sein de l’enseignement et la prédication relève souvent du tabou. La pression exercée par les médias et les politiques en est une cause majeure. Les croyances et les pratiques islamiques trop explicites sont systématiquement traduites par un « arrière-plan culturel du terrorisme », dixit Gilles Kepel. Toute expression qui met en cause les dérives autoritaires de la laïcité française ou le caractère impérialiste, raciste et islamophobe des Lumières est systématiquement interprétée comme un discours de haine ou un appel à la radicalisation.

Et la situation n’a par l’air de s’améliorer. Le gouvernement français a récemment annoncé qu’il souhaite redoubler sa persécution des musulmans. Macron compte réformer en partie la loi de la séparation de l’Église et de l’État de 1905 pour « mieux encadrer » les musulmans visibles, les prêches et les prédicateurs. La domestication et l’acculturation de la communauté musulmane en France suit tranquillement son cours…

Le gouvernement français souhaite réformer en partie la loi de la séparation de l’Église et de l’État de 1905 pour « mieux encadrer » les musulmans visibles.

UNE MISE SOUS TUTELLE ABSOLUE DES IMAMS DE FRANCE

La nouvelle proposition de loi démontre, une fois de plus, à quel point l’État est incapable de se tenir à ses propres principes. Pour mener à bien son projet néocolonial, Emmanuel Macron souhaite museler les imams musulmans qui prônent une identité et des valeurs islamiques et les remplacer, petit à petit, par de fidèles imams de la République. Ces derniers y voient [ LIRE LA SUITE EN CLIQUANT ]

Partagez :

www.tawhidtravel.com/