Aux Emirats Arabes Unis, exprimer sa sympathie envers le Qatar peut entraîner une peine de 15 ans de prison

Les Émirats arabes unis ont interdit aux personnes habitant le pays de publier des expressions de sympathie envers le Qatar et puniront les “délinquants” à des condamnations allant jusqu’à 15 ans de prison, a indiqué le journal Gulf News et la chaîne saoudienne Al-Arabiya.

Dans un communiqué publié mercredi, le procureur général des Émirats arabes unis, Hamad Saif al-Shamsi, a déclaré que sympathiser avec le Qatar était une cybercriminalité punissable par la loi.

“Une action stricte et ferme sera prise contre quiconque montrera de la sympathie ou toute forme de partialité envers le Qatar, ou contre toute personne qui s’oppose au mesures des Émirats arabes unis, qu’il s’agisse des médias sociaux ou de tout type d’écriture , Forme visuelle ou verbale “, a déclaré Shamsi.

Le procureur fédéral a également annoncé que, conformément au Code pénal fédéral et au décret de droit fédéral sur la lutte contre les crimes liés à la technologie de l’information, toute personne qui menace les intérêts, l’unité nationale et la stabilité des EAU sera condamnée à une peine de trois à quinze ans de prison et à une amende d’au moins 500 000 AED (136 000 $).

Depuis la rupture des liens diplomatiques, les slogans contre et au soutien du Qatar ont été parmi les principaux sujets abordés sur Twitter en arabe, qui est un moyen d’expression extrêmement populaire dans le monde arabe, en particulier en Arabie Saoudite .

Partagez :