Quand les médias supportent l’islamophobie en Corse

Quand les médias supportent l’islamophobie en Corse

Il y a quelques jours en Corse, un homme est dénoncé à la police pour avoir prié sur la plage.

La gendarmerie est dépêchée sur place en urgence pour cette menace “fatale” et constate que le badaud effectue une séance de yoga. Le microcosme islamophobe corse souffle, on a évité le pire : une prière musulmane !

Mais le plus grave dans cette histoire qui laisse penser à tord que la prière en public serait un délit vient ensuite …

Toute la presse française reprend l’information en précisant que la police s’est déplacée inutilement car le vacancier qui a du se justifier n’a pas fait de prières … musulmanes.

Même si le mot n’est pas dit par lâcheté, l’ensemble des journaleux approuvent la réaction du dénonciateur vichyste et l’emballement des autorités pour ce qui semblait être au début une prière d’un musulman.

On comprend donc qu’une politique de ségrégation opère bien sur certains territoires français à l’encontre des musulmans avec la complicité de l’état et de la presse qui n’a rien perdu de ses habitudes depuis la guerre …

Partagez :