target="_blank"

Un imam placé en détention pour ne pas avoir pointé à la gendarmerie

L’imam de la mosquée de Marnaz (selon d’autres sources, il s’agirait du président de l’association) a été placé en détention après ne pas avoir respecté les conditions de son assignation à résidence. Il n’aurait pas pointé à la gendarmerie.

Selon le site des Dômes et des Minarets qui relaie une information de France 3, un imam assigné à résidence aurait été écroué pour ne pas avoir pointé à la gendarmerie de Marnaz en Haute Savoie. C’est une source proche de l’enquête qui révèle ce premier cas d’incarcération pour non respect des conditions de l’assignation à résidence.

Le religieux avait subi, comme plus de deux milles trois cents autres musulmans, une perquisition administrative dans le cadre de l’état d’urgence. Officiant dans un foyer de Marnaz, il a été accusé de radicalisme et d’endoctrinement. Il a été incarcéré à Bonneville.

Depuis deux semaines, le Ministère de l’Intérieur a autorisé plus de 2230 perquisitions dans des foyers musulmans. De nombreuses associations et militants musulmans accusent les autorités de dérives sécuritaires. L’état d’urgence promulgué après les attentats de Paris permet les pires abus de la part des forces de l’ordre.

Partagez :

target="_blank"