Deux mosquées de Vénissieux et Beausoleil fermées arbitrairement

www.tawhidtravel.com/

Deux mosquées de Vénissieux et Beausoleil fermées arbitrairement

C’est une première en France. Des mosquées sont fermées en France par les forces de police. L’Histoire retiendra que ces mesures liberticides dignes des heures les plus sombres de l’histoire française auront été rendues possibles par un état d’urgence proclamé par un gouvernement de … gauche.

Si une série de fermetures sont à venir partout en France, c’est à Vénissieux que la fermeture a été la plus rapide.

Deux mosquées sont d’ors et déjà fermées par l’état, celles de Vénissieux et de Beausoleil.

L’état d’urgence permettant n’importe quel abus, la préfecture a bien précisé que ces mosquées n’étaient nullement liées au terrorisme. On justifie pourtant l’interdiction du culte en commun à la population de ces quartiers en déclarant que ces mosquées ne respectaient les “valeurs de la république”.

Outre le caractère arbitraire et extra-légal de cette mesure, on remarque que l’on vient ici tout simplement de réhabiliter en France le crime de la pensée et la responsabilité collective.

Après près d’un millier de perquisitions islamophobes et la profanation de plusieurs mosquées, la France s’enfonce doucement dans un état d’exception justifiant une politique de répression et d’apartheid anti-musulmane.

Partagez :

www.tawhidtravel.com/

Vos réactions :

  1. Croissant de lune

    Salam ‘alaykoum, la rédaction d’Islam-Infos peut-elle nous informer sur ce qui s’est passé à Brest? Qu’en est-il de l’iman Rachid Abou Houdeyfa? Le CFCM va-t-il protester? C’est en effet, le rétablissement de l’arbitraire discrétionnaire, rétablissement de la censure qu’on soit ou pas d’accord avec l’iman de Brest par ailleurs, et c’est l’établissement ou le rétablissement du châtiment collectif en deçà de l’édit de Nantes.

    Croissant de lune.

  2. absf

    Aujourd’hui, La peur permet de réduire à néant les petites velléités de résistances qui existent quand l’aliénation se généralise. Quand la peur nous taraude, la raison se tait et les passions se déchaînent.
    Entretenir la domination, c’est entretenir un climat de peur. L’écroulement brutal du bloc communiste a été une véritable catastrophe pour l’impérialisme américain. Comment allons-nous justifier la présence des bases “yankee” en Europe, en Allemagne, au Japon et dans le reste du monde ? Comment justifier l’OTAN ? Comment justifier les énormes budgets militaires occidentaux ?
    Aujourd’hui pour pérenniser l’impérialisme collectif occidental qui ne veut jamais s’avouer, on a besoin d’un ennemi qui doit faire peur. Car la peur réduit au silence les peuples, fait se soumettre les consciences des justes aux actes les plus ignobles.

    L’entreprise de domination a besoin de la peur pour se pérenniser, l’ennemi choisi après le communisme est l’islam. Entretenir la peur à travers l’Islam est ce que nous appelons l’islamophobie.
    Le problème dans notre discours aliéné sur la question de l’islamophobie est de croire que le sujet du débat est l’Islam. Ce qui conduit certains à croire que c’est notre visibilité trop provoquante qu’il faudrait revoir, ou qu’il faudrait la compenser par un attachement beaucoup plus visible et expressif à cette nation et à ses valeurs.

    En fait quand on parle islamophobie, l’Islam n’est pas le vrai sujet du débat, il n’en est que l’objet. L’Islam est utilisé pour créer cette peur qui permet de mettre sous contrôle sa propre population bien au-delà des simples musulmans.

    Nous avons besoin d’être respectés, pas nécessairement d’être aimés. Notre islam doit être serein mais décomplexé. C’est en assumant sereinement notre visibilité et en posant avec pertinence le cadre des enjeux que nous mériterons le respect, même de ceux qui peuvent ne pas nous aimer.

  3. Croissant de lune

    Salam ‘alaykoum, akhi Bilal Hanafi et Nabil, en général oui, on entend dire beaucoup de mal dans les médias des salafo-wahabites, je dis bien en général. Mais il arrive qu’on entende d’autres sons de cloches, et ce n’est pas si curieux que ça. D’autres sons de cloches des milieux Sionistes les plus profondément engagés dans leur Sionisme, des gens qui connaissent leur intérêt partisan. On entend, rarement certes, mais on entend on va dire de petits éloges passagers, on dit du bien des salafistes piétistes tout en les traitant de haut, du bout de la baguette avec mépris. On les loue en effet, pour leur piétisme, leur paresse et leur défaitisme, parce qu’ils n’ont que ça en définitive. En fait, au fond des choses, en tout cas aujourd’hui, ils n’enseignent rien d’autre que la résignation, le défaitisme, le piétisme creux, je veux dire par là, la piété non suivie d’effets. La foi seule nous sauve-t-elle sans les œuvres? Non, la foi sans les œuvres c’est juste un contre-sens, parce que ça n’existe même pas. Les bonnes œuvres manifestent la foi, sont inspirées de la foi certainement, mais la foi proclamée sans aucune œuvre, je voudrais qu’on m’explique ce que c’est. Aura-t-on droit, nous autres, Musulmans à une réponse et démonstration du salafi, parce que quelque part, c’est d’abord à nous qu’il devrait s’adresser, vu que Cordelia n’en a rien à fichre de sa vidéo. C’est-il la voie droite ou la ligne étroite dont il est question, la voix droite du rassemblement ou la ligne étroite de séparation? Leurs livres emplissent les librairies et les bibliothèques, les vidéos de leurs cheikhs remplissent le net, des sites, des télévisions en veux-tu en voilà, c’est sûr que tout ça se paye, je doute que leurs fonctionnaires de cheikhs fassent autant d’enregistrements de vidéos endormantes sans que quelqu’un les paye.

    Cuid de l’iman de Brest, Est-ce que notre salafi va seulement en dire quelque chose et le défendre un peu dans une situation de vrai arbitraire pour le coup? Mais non, il va s’aplatir, la position couchée à plat-ventre, ça les connaît.

    C’est juste renversant d’entendre les médias Français médire en si grande généralité de l’Arabie, alors que sans l’Arabie et le contrat pluri-annuel, et certaines commandes d’armement au titre de l’égypte, sans ça, je me demande comment la France de Holland-Vals eut traversé l’expérience du gouvernement jusqu’à maintenant. Rien que 400 petits milliards d’un accord d’investissement pluri-annuel depuis fin 2012, qui dit mieux? Pareil accord révèle plus qu’autre chose l’entente parfaite entre les deux pays, si on parle des réalités politiques. Elle est où, l’antinomie? Même Caroline Fourest, pourtant anti-Musulmane endiablée et acharnée arrive à prononcer un peu de bien des salafistes piétistes, du moment qu’ils se tiennent tranquilles, étant très tranquilles, comment les ennemis des Musulmans les blâmeraient? C’est quoi le salafisme? Bavardage et paresse, voilà ce que c’est.

    Croissant de lune.

Les commentaires sont fermés.