Marseillaise dans les Mosquées, jusqu’à où va-t-on descendre ? |VIDÉO|

Marseillaise dans les Mosquées, jusqu’à où va-t-on descendre ? |VIDÉO|

Après les terribles attentats de Paris, l’état d’urgence a été décrété.

Depuis, pas un jour ne se passe sans que des centaines de perquisitions arbitraires ne visent des musulmans avec les violences et les humiliations qui en découlent. Même des mosquées sont profanées, voire fermées, au nom de la lutte contre le terrorisme.

La minorité musulmane n’a donc pas eu seulement le droit aux amalgames habituels mais aussi au principe de “responsabilité collective” ce qui nous vaut aujourd’hui dans les faits une punition collective.

Les mosquées faisant écho aux appels du CFCM ne sont point inquiétées de ce retour aux pratiques policières que nos anciens ont connu pendant la guerre d’Algérie mais ont plutôt appelées aux excuses donnant ainsi le flanc à tous les amalgames.

Le comble fut pour beaucoup de musulmans les drapeaux Bleu-Blanc-Rouge et les Marseillaises dans les mosquées. 

On a toujours récusé le droit aux musulmans de se sentir appartenir à une communauté en criant au communautarisme.

On a toujours empêché les musulmans de ce pays d’exprimer leur vision du monde et leur visibilité au nom de la laïcité.

Aujourd’hui ces mêmes censeurs ont demandé aux musulmans de s’excuser, dans leurs mosquées, au nom d’une communauté, pour des choses qu’ils n’ont pas fait.

Quelle contradiction pour les soi-disant partisans de la lutte pour la laïcité et contre le communautarisme

Mais tout le monde l’a bien compris aujourd’hui en France. Les lois, les valeurs et les principes ont une limite : les musulmans.

Partagez :