L’émincé Macias… | François de Hauteville

Enrico Macias lance un appel aux Musulmans et aux Juifs, leur demandant de quitter la France si Marine Le Pen prenait le pouvoir. Charmante attention ! Mauvaise intention ! A croire que le chanteur se soucie des Musulmans et des Arabes. Pas bête, l’ami mal ! Mais l’homme ne fait encore une fois qu’une vaste propagande pour son État chéri demandant aux Juifs de France de s’installer en Israel uniquement afin de contrebalancer la natalité des Palestiniens et d’envahir encore plus de territoire des colonisés réduit en peau de chagrin. L”article suivant nous donne une idée juste sur ce chanteur très engagé… du côté de l’injustice.

Je ne changerai pas un iota au texte tellement il décrit de manière parfaite le personnage. L’article est signé : Makhlouq édité par Altermonde- le village.

                                        L’EMACIE MACIAS… OU LE CHANT DE PET !

On peut être chanteur engagé [1], mais on doit l’être pour les bonnes causes sinon c’est verser dans la propagande nauséabonde. Peut-on chanter la paix et prendre le parti de la guerre sans relever de l’imposture ? Peut-on pleurer sur « son pays » et soutenir inconditionnellement son ennemi ? C’est pourtant ce que fait Enrico Macias.

« Le bon choix c’est Israël ! »

Affirmée par Enrico Macias dans une interview donnée au journal israélien Guyzen Israel News, cette phrase montre combien le chanteur « français » est attaché à notre République, bien française… _ celle qui lui a donné sa chance.

Et surtout attaché à ses valeurs ! Ben voyons !
Aujourd’hui, il vient de manifester, toute honte bue, sans vergogne, lâchement, en soutien à l’État… marre, tire… cet État félon qui massacre des civils, nous la joue victime, et précède les agressés pour se plaindre faisant semblant d’ignorer que « sa » justification de la boucherie à Gaza en « représailles » aux tirs du Hamas c’est décharger les Nazis qui utilisaient les mêmes termes et les mêmes moyens, de la tuerie dans le ghetto de Varsovie… c’est donc donner corps au « négationnisme » !

Macias, l’éternelle victime, le pleurnicheur international parce qu’il n’arrête pas de verser des larmes de crocodile sur « son » pays natal l’Algérie, chante la France mais, surtout, garde son cœur et son énergie pour Israël, avait été décoré par le Ministre israélien de la Défense pour l’aide morale apportée à l’ADL.

Connaissez-vous, cher lecteur, l’ADL (Armée Des Lâches)… vous savez, cette armée qui a le courage d’utiliser toute sa puissance de feu contre des civils… Cette armée, dont les snippers tuent glorieusement des enfants… Cette armée qui bombarde, sans pitié, le territoire de Gaza… voulant, in fine, en exterminer la population ?

Enrico Macias a, donc, été distingué par un État qui tue, massacre, extermine, assassine des innocents, sans retenue, sans vergogne.

Pauvre petit État civilisé, le seul démocratique de la région, menacé par des barbares, violeurs et égorgeurs ! Hier, il se « protégeait », aussi, en annexant des territoires… aujourd’hui il le fait, encore, en détruisant Gaza… demain il envisagera de se débarrasser des autochtones pour vivre en toute sécurité et sérénité… pourquoi pas ? Il progresse dans la voie de l’Eretz Israël, sûrement, tout en narguant la Communauté internationale !

Tout cela pour vous dire, cher lecteur, que dans son interview, le chanteur a réaffirmé son soutien total et intégral non seulement à un État qui n’est aucunement le sien mais aussi à un gouvernement belliqueux, violant toutes les règles de droit international et utilisant ses relais pour traiter d’antisémites tous ceux qui critiqueraient sa politique expan-sioniste.

Il est curieux de constater la nomination de Macias par l’ONU, en tant qu’ambassadeur de la Paix. Son parti pris est pourtant évident ! C’est comme si on désignait un arbitre ayant la nationalité de l’une des deux équipes dont il doit diriger le match.

On sait pertinemment que l’entremetteur sera tendancieux. Mais bon… Enrico Macias est donc ambassadeur de la Paix. Parce qu’il est homme de paix… n’en doutons pas ! Il l’a toujours chantée… cette paix à laquelle il n’a jamais cru ! Ne disait-il pas « enfants de tous pays et de toutes les couleurs… » …mais avait-il inclus les petits Palestiniens dans sa mélopée ?

Je ne le crois pas car apparemment ils n’existent pas pour lui parce qu’il est inconditionnel d’Israël ; il dit amen à tout ce que fait cet État ou ce que disent ses dirigeants… adepte même de Sharon… c’est dire !

Et, bien sûr, comme à son accoutumée, tactique purement sioniste, il fustige les Palestiniens, ne voyant la violence que de leur côté et les signes de paix que du côté d’Israël… bien entendu !

Il reconnaît, néanmoins, l’existence d’extrémistes sionistes… c’est curieux moi qui croyais qu’il n’en trouverait pas ! Mais… des extrémistes qui ne font pas de mal… pour sûr ! Des extrémistes civilisés qui tirent seulement à balles réelles sur des enfants… pas comme ces foutus Palestiniens qui… jettent des pierres !

Et les pierres … ça fait mal ! Enfin…nous l’avons compris : Macias est de tout cœur avec un pays qui n’est pas le sien puisqu’il n’y est pas né, puisqu’il n’y réside pas !

Mais bon…. Il en a le droit, lui ! Supposez un seul instant, cher lecteur, que les chanteurs Mami ou Khaled soient Français et qu’ils se sentent de tout cœur avec l’Algérie et le disent !

Qu’aurait-on crié… sinon à la traîtrise ! Mais pas pour le coco Rico… qui nous la joue coq gaulois mais qui n’est, en fait, qu’une poule mouillée… sinon trempée, car je suis certain que si ses enfants étaient bombardés, s’ils recevaient du phosphore tout le jour… l’homme ne parlerait pas ainsi.

Peut être nous chantera-t-il que le phosphore, parce qu’utilisé par Israël… c’est bon pour la peau, c’est cosmétique, c’est pourquoi son utilisation est automatique ?

François de Hauteville

Partagez :