La construction d’un temple hindouiste aux Emirats arabes unis provoque une vague d’indignation

Les Emirats arabes unis  ont décidé d’autoriser la construction du premier temple Hindou à Abu Dhabi. Une décision qui engendre une vague d’indignation et de colère.

Le premier ministre islamophobe indien Narendra Modi a déclaré aujourd’hui, que le gouvernement des Emirats arabes unis a autorisé la construction d’un temple hindou à Abu Dhabi.

Sur son compte Twitter, Narendra Modi a publié plusieurs photos des hauts responsables Émiratis qu’il a rencontrés, y compris Mohammed Ibn Zayed Al Nahyane, prince héritier et ministre de la défense d’Abou Dabi. Il a exprimé son soutien et remerciement suite à la décision du gouvernement émirati d’attribuer des terres à la construction du premier temple sur Abu Dhabi. C’est “un grand pas” a-t-il déclaré sur les réseaux sociaux. 

Ibn Zayed Al Nahyane, a lui aussi exprimé sa joie de recevoir le 1er Ministre indien Narendra Modi et a déclaré avoir évoqué plusieurs sujets, régionaux et internationaux, avec le premier ministre indien.

Sur le plan politique, il s’agit de la première visite officielle d’un haut responsable indien aux Emirats depuis 34 ans et cela malgré les fortes relations historiques et économiques entre les deux pays.  La communauté indienne est l’une des plus grandes aux Emirats avec plus de deux millions de personnes.

La décision du gouvernement Emirati a attiré une vague de colère parmi la population du pays, des activistes ont lancé un Hashtag sur Twitter “#بناء_معبد_هندوسي_في_أبوظبي” “#La_construction_d_Un_Temple_Hindou_Sur_AbuDhabi” afin d’exprimer leur mécontentement.

De nombreux religieux musulmans s’insurgent contre la mise en place d’un temple hindouiste, insistant sur le polythéisme de cette religion. Pour d’autres activistes, les Emirats arabes unis ne font que confirmer leur politique de soutien aux gouvernement islamophobes à l’image du soutien financier à la dictature d’Al Sissi en Egypte ou en bombardant les combattants “islamistes” libyens afin d’avantager les troupes du général Haftar. D’autres encore notent la politique islamophobe du 1er Ministre indien avec une persécution des musulmans de plus en plus accrue depuis sa victoire aux élections. A titre de rappel, les Emirats arabes unis avaient inscrit sur leur liste des organisations terroristes l’UOIF et les Frères Musulmans.

 Traduction : Anzar Art (@AnzarArt)

Partagez :