L’Algérie, l’Egypte et les Emirats en guerre en Libye ? || EDITO ||

L’Algérie, l’Égypte et les Émirats en intervention armée en Libye ?

Depuis l’assassinat de Khadafi par les français dans le cadre de l’opération militaire de l’OTAN en Libye le pays vit dans la division. Les différentes fractions se livrent depuis à une lutte féroce pour la prise effective du pouvoir.

Comme on pouvait s’y attendre l’OTAN a demandé aux ex-forces armées du régime qui avaient rejoint la révolution d’opérer une purge contre leurs ex-alliés … “islamistes”. La nouvelle assemblée représentative a été jugée par l’OTAN trop “molle” face à l’alliance hétéroclite des islamistes et des séparatistes fédéralistes. Ainsi au début de l’été, le général Khalifa Haftar, un ex-haut gradé du régime Khadafi, opère un coup d’État soutenu par la CIA contre le gouvernement d’alliance nationale CGN qui avait succédé suite à des élections au gouvernement provisoire révolutionnaire du CNT.

Mais le général, appuyé par des fractions de l’ouest du pays, les pays arabes et l’Otan, ne parvient pas à reprendre le dessus sur les différentes milices. C’est ainsi qu’à Tripoli même les fractions armées “islamistes” parviennent à s’emparer de l’aéroport alors que les légalistes du CGN en appellent à la formation d’un nouveau gouvernement …

C’est la goutte d’eau de trop pour les régimes arabes qui craignent plus que tout que la Libye deviennent une base arrière de révolutions islamistes armées dans toute la région.

L’Égypte et les Émirats, avec le soutien de l’Arabie, n’hésitent pas alors à faire décoller des avions chasseurs d’Égypte et bombardent les positions des groupes islamistes à Tripoli qui menacent le pouvoir de la coalition laïque du général Haftar et de milices “nationalistes”.

L’Algérie, elle, mobilise des milliers d’hommes à ses frontières et n’hésite pas à lancer ses commandos dans des opérations ciblées contre les “islamistes”. L’Algérie fournit d’ailleurs depuis le début du conflit des armes aux forces proches de l’ancien régime en Libye comme en … Tunisie.

Le Maroc quant à lui est depuis quelques semaines en alerte générale. Les soldats sont de sortie dans les grandes villes où le pouvoir royal craint de voir un avion de l’aéroport de Tripoli atterrir …. avec des kamikazes.

Force est de constater que ces récentes interventions militaires audacieuses de régimes arabes en Libye contre des forces demandant l’établissement d’un État conforme aux principes islamiques contrastent avec leur inaction contre l’israel et pour Gaza.

Toutefois ce précédent pourrait pousser les pays du Golfe à agir de même en Irak … non pas contre les chiites ou les américains mais bien contre  les tribus sunnites …

Des évènements qui viennent éclairer sur les objectifs militaires, politiques et civilisationnels de chacune des parties en prise dans ce conflit dans lequel les contre-alliances sont la règle.

Partagez :