Alain Juppé dénonce la loi contre le voile à l’Université et est victime d’islamophobie ! [ VIDEO ]


Alain Juppé dénonce la loi contre le voile à l’Université et est victime d’islamophobie ! [ VIDEO ]

Alain Juppé a tenu à se démarquer ces derniers jours de ses concurrents politiques. En effet, alors que Sarkozy et Valls se sont tous deux déclarés explicitement contre le voile l’ex-premier ministre a préféré lui prendre le contre-pied.

Il y a maintenant quelques jours celui-ci a déclaré qu’il se rappelait que sa grand-mère elle même portait le voile pour aller à la messe.

” Dans l’espace public, moi, ça ne me choque pas de voir quelqu’un qui porte un foulard, voilà. Il faut apaiser ces tensions qui sont des tensions inutiles “

En visite dans le 93 où il a rencontré des acteurs communautaires tels que Mhammed Henniche, il a réitéré sa volonté d’affirmer son opposition à toute forme d’islamophobie mais également à toute nouvelle disposition légale contre la minorité musulmane française.

” à l’université, c’est différent. On a des jeunes gens et des jeunes femmes qui sont adultes, qui ont tout à fait leur liberté de jugement et je ne crois donc pas tout à fait nécessaire de légiférer dans ce domaine-là “

Il a ainsi clairement fait référence à cette nouvelle polémique médiatique créée de toute pièce afin de forcer les politiques à légiférer contre les femmes musulmanes une nouvelle fois. Ainsi pour les tenants d’une loi contre les jeunes femmes voilées à l’Université, la faculté peut entendre toutes les opinions politiques et religieuses sauf celle de la femme musulmane …

Alain Juppé a ainsi déclaré que ” ce pays devient fou ” en faisant référence à l’explosion des actes islamophobes depuis le début de l’année 2015 soit ” En un mois, autant qu’en un an ! “.

Ces déclarations ont valu à l’homme politique d’être traité à son tour comme les musulmans de France ont l’habitude de l’être … Les faucons de l’UMP et les extrémistes du FN n’ont ainsi pas hésité à le dénigrer en public via des déclarations très douteuses sur tous les réseaux sociaux.

Alain Juppé à qui on a affublé le nom d’ ” Ali Juppé ” sera ainsi la première victime collatérale d’islamophobie chez les grands hommes politiques français.

La Communauté musulmane, elle, observe et n’oubliera pas les prises de position de chaque homme politique durant, ce qu’il convient désormais d’appeler, des véritables campagnes politico-médiatiques islamophobes et anti femmes musulmanes.

Partagez :