Le jeune élu FN converti à l’islam suspendu du parti pour prosélytisme

Les réactions du Front national suite à l’annonce de la conversion à l’islam de Maxence Buttey, conseiller municipal FN en Seine-Saint-Denis, ne se sont pas faites attendre. L’événement semble créer un pesant malaise au sein du parti.

Les réactions fusent. Bien que le parti FN affirme ne pas être dérangé par cette conversion et son annonce publique, le secrétaire départemental du FN 93, Jordan Bardella, exige des sanctions pour prosélytisme car le jeune élu de 22 ans aurait partagé des vidéos incitant à la conversion à l’islam. Il explique :

“Nous avons su qu’apparemment, Maxence Buttey partageait des vidéos dans l’optique de convaincre son entourage et des adhérents”.

Dès lors, la section locale du parti a décidé de la suspendre de ses responsabilités de manière temporaire.

Le FN de la jeunesse s’oriente également vers des sanctions par la voix de son président, Gaëtan Dussausaye, invité sur France 3 Île-de-France.

“Ce qui pose problème et ce qui nous a amené, du moins au niveau départemental à prendre des décisions plus fermes à son égard, c’est le fait qu’il y avait une action de prosélytisme” et de poursuivre, “Nous voulons une France laïque. Il faut qu’on commence avec nous-mêmes à respecter ce principe là. Ne pas confondre la politique et le religieux”.

Florian Philippot, vice-président du Front National, estime que le jeune étudiant observe “un comportement prosélyte dans l’enceinte du parti”. Une “commission des conflits” aura lieu fin novembre. Ce dernier risque l’exclusion du parti.

Certains préfèrent ne pas utiliser la langue de bois et s’attaquent directement à sa conversion du jeune élu de Noisy-le-Grand. A l’instar de Julien Rochedy, précédent président FNJ, qui tweet :

julien rochedy

Maxence Buttey a publié un communiqué de presse sur son blog se défendant des accusations qui lui sont portées :

“N’ayant pas fait de prosélytisme, je ne commenterai pas la sanction prise à mon encontre par le Secrétaire Départemental du FN 93, décision qui n’engage que lui.

Je reste concentré sur mon mandat de conseiller municipal et sur la campagne pour les élections départementales de mars prochain.”

La conversion du jeune élu laisse un goût amer pour le parti FN qui s’était démarqué jusqu’alors par ses prises de position anti-islam.

Partagez :