L’Ukraine s’enflamme. Soutien à Slaviansk !

Les autorités putschistes d’Ukraine de l’ouest, soutenues par l’Occident, ont lancé jeudi un assaut meurtrier contre les militants de la liberté russophones à Slaviansk, bastion de la minorité slave dans l’Est de l’Ukraine.

L’occident, qui avait soutenu le putsch d’activistes extrémistes et racistes contre le président ukrainien d’alors, n’hésite pas aujourd’hui à traiter de “terroristes” les populations de l’est de l’Ukraine qui ne se reconnaissent dans cette révolution pro-américaine soutenue par les réseaux du milliardaires Soros et de la CIA. Aujourd’hui leurs médias et politiques n’appellent plus à une intervention pour “sauver” les populations en danger …

La situation en Ukraine reste donc des plus incertaines. En effet, si les forces de l’Ukraine de l’Ouest et ses conseillers des commandos américains lancent un assaut contre la ville le point de départ de la guerre civile sera alors lancée. Les russes ne pourront rester sans réagir et assister à leurs frontières aux massacres de populations ukrainiennes pour le simple fait qu’elles soient russophones.

La question est de savoir si la Russie osera une action armée rapide de légitime défense ou préférera armer massivement les populations bombardées par les forces pro-occidentalistes. L’échec qu’avait subi l’Amérique en Géorgie, pendant des jeux olympiques également, devait être vengé par ce “coup” en Ukraine. Mais apparemment encore une fois l’Occident en agissant agressivement et sournoisement trahit sa volonté première de prédation et renforce l’opposition des peuples à ses tentatives de soumission.

En tout cas, les américains semblent depuis le début avoir sous-estimé la puissance de réaction de Poutine. En s’accaparant la Crimée et l’Ukraine, ils pensaient mettre à genoux la Russie et du même coup pérenniser leur hégémonie sur les relations internationales.

En effet, en réagissant ainsi ce n’est pas la Russie seulement qui se défend mais c’est la possibilité de voir émerger demain un monde multipolaire qui persiste comme alternative à l’impérialisme américain qui subsiste. En effet, plus le nombres d’opposants à la politique américaine seront nombreux et forts plus la fin de l’hégémonie de l’Amérique prendra fin rapidement. Plus l’un des acteurs des mondes islamiques, chinois, russes, indiens et d’Amérique du Sud sera faible plus le travail de domination de l’Occident sera aisée.

Ainsi toute personne s’opposant à l’hégémonie du pire, de l’argent, du vil et de l’amoral occidental doit souhaiter la victoire des insurgés qu’ils soient de Gaza, Falouja, Kandahar ou … Slaviansk.

En terme de stratégie on appelle cela de la real-politik ; en notion islamique c’est ce qui s’appelle se réjouir de la victoire des romains contre les perses …

Partagez :