Un algérien meurt pendant son expulsion du territoire, homicide involontaire ?

Un Algérien meurt pendant son expulsion du territoire, homicide involontaire ?

Une bien triste fin pour cet Algérien de 50 ans.

En effet, cet homme est mort à bord du fourgon de police qui le menait vers l’aéroport Charles de Gaulle pour procéder à son expulsion. Il devait quitter la France jeudi soir pour rejoindre l’Algérie.

À la vue des premiers résultats de l’affaire, la justice a décidé d’ouvrir une enquête afin de comprendre les circonstances  de ce décès suspect.

La police déclare que le transfert s’est très bien déroulé. En revanche, l’avocat de la victime affirme que le climat était extrêmement tendu. Son client contestait son expulsion du fait que toutes les voies de recours contre la décision d’expulsion n’avaient pas été épuisées.

Le chef d’escorte affirme néanmoins que la victime a été saisie de force par la police, et que suite à cette intervention musclée celui-ci a fait un malaise. Malaise que les policiers n’auraient pas décelé ce qui explique qu’aucune aide ne lui ait été prodiguée dans un premier temps.

Malgré les secours tardifs, l’algérien est mort selon “la première hypothèse” d’une crise cardiaque. Les résultats de l’autopsie permettront de prouver si l’homicide était volontaire ou involontaire.

Partagez :