Ramadan – Maroc : 6 mois de prison pour avoir mangé en public

Au Maroc, on ne rigole pas avec le non respect du jeûne du mois de Ramadan. Le site marocain, Bladi.net, rapporte la condamnation de plusieurs personnes pour avoir mangé en public.

La justice marocaine vient de condamner à six mois de prison ferme cinq jeunes marocains pour  ivresse sur la voie publique et pour avoir mangé en pleine journée pendant le mois béni. La gendarmerie a intercepté les accusés en flagrant délit en train de boire du vin et manger en public.

Le juge a prononcé la peine la plus importante possible comme il l’a lui même expliqué au tribunal. Le site marocain rapporte que le juge “aurait condamné les jeunes marocains à des peines beaucoup plus sévères” s’il avait pu le faire.  

Selon la loi marocaine, une personne qui mange en public pendant le mois du Ramadan peut être condamnée à des peines allant de 1 à 6 mois de prison ferme et une amende de 12 à 120 dirhams.

A Rabat, capitale du Maroc, un jeune homme de 19 ans a été lui aussi condamné à de la prison pour avoir fumé dans la rue. L’homme qui a écopé de 3 mois de prison a expliqué devant la justice qu’il faisait valoir “sa liberté individuelle”.

Au Maroc comme en Algérie, des associations de laïcs se créent et n’hésitent pas à provoquer la population en appelant à des regroupements pour manger devant les jeûneurs. Ces groupes sont appuyés par les médias internationaux qui relaient abusivement ces actes de défiance vis-à-vis de la société traditionnelle musulmane.

Partagez :