Chine : Attaque mortelle dans une gare de la région musulmane

Un attentat à la bombe suivi d’agressions à l’arme blanche ont fait au moins trois morts et 79 blessés, mercredi soir dans une gare ferroviaire de la capitale de la région musulmane Xinjiang, dans l’ouest de la Chine.

Selon l’agence officielle de presse Chine nouvelle, des assaillants ont poignardé des personnes et déclenché des explosifs à la gare sud d’Urumqi vers 19h00 locale. Parmi les blessés, quatre ont été grièvement atteints, mais leur état s’est stabilisé après hospitalisation.
 
L’explosion s’est produite près de bagages laissés sur le sol, selon des témoins cités par l’agence. Des images diffusées sur Weibo, le Twitter chinois, montrent du sang sur des valises et des débris devant la gare. Mais la plupart des photos ont été censurées, avant de pouvoir être vérifiées.
 
L’attentat coïncide avec la fin d’une visite de quatre jours du président chinois dans cette province en proie à des troubles depuis plusieurs années, que le gouvernement chinois impute à des séparatistes ouïghours musulmans turcophones.
Le président Xi Jinping a appelé à des “actions décisives contre les attaques terroristes violentes” après l’attentat, a rapporté Chine nouvelle.
 
Le Xianjiang, dont les Ouïghours constituent la principale ethnie, est le théâtre de violences dénoncées par Pékin comme des actes “terroristes” systématiquement imputés à des mouvements séparatistes et islamistes.
 
Ce fut notamment le cas en mars dernier, quand 29 personnes avaient été tuées et 143 blessées dans une attaque à l’arme blanche dans la gare de Kunming, dans la province du Yunnan (sud-ouest).
 
Les organisations de défense de droits de l’Homme estiment pour leur part que les troubles au Xinjiang, qui ont fait plus de 100 morts en 2013, sont liés à la politique restrictive menée par le gouvernement central à l’encontre des Ouïghours, en ce qui concerne leur langue et leur religion.

Les forces de sécurité chinoises ont renforcé leur contrôle sur le Xinjiang depuis cette série d’incidents.

Le seul élément qui est omis sciemment dans cette première attaque c’est que la majorité des personnes tuées lors de cet incident sont Ouighours.

Dans l’attentat de ce mercredi, il faut aussi souligner que l’attentat a été perpétré dans une gare de la région musulmane. Pourquoi des ouïghours iraient assassiner des coreligionnaires ?

Partagez :