E. Raoult, le protecteur des “femmes opprimées”, accusé d’harcèlement sexuel

Eric Raoult, l’actuel maire du Raincy et candidat UMP pour une hypothétique réélection, aurait harcelé sexuellement son ancienne collaboratrice, Agnès Desmaret.

C’est un coup dur pour ce candidat aux élections municipales de la petite ville du Raincy. Agnès Desmaret, ancienne directrice du Centre communal d’action sociale, accuse Eric Raoult de lui avoir infligé une pression insoutenable à caractère sexuel en jouant sur la carrière de la jeune femme de 33 ans.

Eric Raoult se défend de cette accusation qu’il estime mensongère et n’être “qu’un coup bas” juste avant les élections. Pourtant, Agnès Desmaret aurait des textos, 15 000 pour être exact, attestant de son accusation. Le Figaro les a même consultés et admet qu’ils sont nombreux et que certains sont très licencieux.

La jeune femme, refusant de céder aux avances du maire du Raincy, pour comble ministre de l’intégration et de lutte contre l’exclusion de 1995 à 1997, et ce, à quelques jours de sa titularisation, l’actuel maire du Raincy (plus pour longtemps, on l’espère) aurait envoyé par SMS la sentence suivante :

“Agnès, peut-on se voit lundi ? Après ce séjour, il sera difficile de collaborer, dans un climat de réelle confiance. […] Je ne peux plus travailler avec vous ! Je le regrette. Le maire du Raincy.”

Eric Raoult ou le paradoxe d’un homme politique semble-t-il mal dans sa peau… En février 2013, soit il y a environ un an, Eric Raoult, avait été accusé par son épouse de violences conjugales.

Imprégné du Docteur Jekyll, lors du rapport sur le voile intégral, Eric Raoult annonçait s’opposer au rapport homme/femme marqué par la domination et la menace. C’est surement ce que confirme Agnès Desmaret… Mister Hyde  quant à lui se réveillerait en privé en compagnie de femmes…

“C’est tout d’abord la question des droits des femmes qui se pose et de l’implantation dans notre pays de traditions culturelles ou d’idéologies qui tentent d’imposer un rapport homme-femme fondé sur la domination, la pression et même la menace, ce qui est proprement inacceptable.”

(Eric Raoult, janvier 2010, Avant-Propos au Rapport sur le voile intégral)

Partagez :