[Analyse] Liban – Un fief du hezbollat à nouveau frappé par un attentat

Le fief du hezbollat Hermel à l’est du Liban a été frappé par un attentat à la voiture piégé faisant plusieurs morts et des dizaines de blessés.

Il s’agit maintenant du cinquième attentat visant le hezbollat, allié des armées de bachar en Syrie. Les forces sunnites aidées en sous main par l’Arabie Saoudite ont donc décidé de frapper le parti chiite dans ses arrières bases pour faire payer à l’Iran son soutien inconditionnel à  l’armée syrienne. Il s’agit également pour l’Arabie de démontrer à son allié américain son mécontentement face à son rapprochement stratégique avec l’Iran.

Tout est donc en place pour que le Liban suive le même sort que la Syrie en devenant le nouveau terrain de bataille de de la lutte irano-saoudienne.

Cette lutte risque de devenir d’autant plus âpre que des sources israéliennes ont signifié que, pour prix de son engagement prolongé et coûteux en Syrie, qui a d’ailleurs sauvé l’armée régulière syrienne, le hezbollat a obtenu la livraison en pièces détachées de missiles guidés de haute technologie russe capables d’inquiéter la marine israélienne. Un engagement plus direct des israéliens n’est donc pas à écarter.

Pendant ce temps la diplomatie syrienne et iranienne se trouvent en ce moment à Moscou. Le but est évidemment de préparer la conférence de Genève 2 qui verra sceller le sort de la Syrie et confirmera la réhabilitation complète de l’Iran redevenue fréquentable car alliée aux américains. Dans ce contexte l’Iran tente de contenter son allié russe en lui promettant un vaste contrat d’importation pétrolière. En effet il ne faut pas oublier que l’Amérique et l’Iran annonceront bientôt des contrats tout azimut d’une valeur de plus de 200 milliards de dollars …  La livraison de S300 ou de matériels équivalents est également en négociations.

Le clan assad tente lui d’obtenir de ses “amis” de ne pas être sacrifié aux occidentaux dans le nouveau morcellement du territoire syrien en zones ethnico-confessionnelles. Il n’est en effet pas impossible que l’Iran et la Russie substituent aux assad un clan alaouite moins “impliqué” pour trouver une sortie honorable pour tous.

Le procès qui s’ouvre aujourd’hui à La Haye, Tribunal international, contre le hezbollat dans le cadre de l’affaire de l’assassinat de Rafik Hariri en 2005 promet lui de donner une nouvelle dimension à ces luttes souterraines …

Encore une fois et nous ne le répèterons jamais assez c’est bien le clan des monarchies du golf qui prouve son inefficacité et risque d’être le grand perdant de ces jeux géostratégiques. L’Arabie Saoudite au lieu de s’impliquer franchement en Syrie, en Irak et en Afghanistan, ménage ses amis américains qui du coup scellent un pacte d’alliance avec … l’Iran.

Partagez :