Angleterre – Remise en cause du niqab après le refus d’une femme de le retirer lors d’un procès

La question du port du voile intégral est doucement mise sur les devants de la scène médiatique en Angleterre à la suite d’un procès au cours duquel une jeune femme a refusé de retirer son niqab, ce qui n’a pas été du goût du juge.

Cette femme, de Hackney dans Londre Est, a évoqué des motivations religieuses pour justifier son vêtement. 

Le juge a soutenu que le principe de transparence de la justice outrepassait les croyances religieuses de l’intéressée et la court doit être en mesure de la reconnaître.

“Il m’est impossible d’ accepter, en tant que juge itinérant, un plaidoyer venant d’une personne  dont  je ne peux pas assurer l’identité.”

Dans l’optique de trouver un compromis, l’avocate a suggéré qu’elle ou une policière ou encore une gardienne de prison pourrait identifier la jeune femme et ainsi confirmer au tribunal qu’il s’agit bien de la bonne personne.

De cette manière, la jeune musulmane n’aurait à montrer son visage qu’à des femmes et non à des hommes.

Cependant, le compromis n’est pas une mesure satisfaisante pour le juge sans qu’il ne fournisse une réelle justification raisonnée en dehors d’une soi-disant transparence de la justice.

Il semblerait au contraire que cet argument soit bien opaque et fasse davantage preuve d’intolérance que de justice. 

Le juge insiste seulement sur l’obligation de présentation de la femme voilée sans son niqab le 12 septembre prochain. 

Le niqab est de nouveau l’objet d’attaques en Europe. La France a définitivement donné le la…

Il est déplorable que les pays européens s’imitent dans ce genre de discrimination au lieu de trouver des solutions concrètes aux vrais problèmes des européens, surtout après avoir constaté les nombreuses conséquences néfastes de ce type de lois ou projets de loi : agressions à l’encontre de femmes voilées, menaces, attaques de mosquée,…

 

Partagez :