www.syriacharity.org

Hongrie – Le leader de Jobbik (extrême-droite): « l’Islam est le dernier espoir de l’humanité »

gabor-vona

Le mouvement Jobbik est un parti politique hongrois d’extrême droite. Lors des élections législatives hongroises, le parti a recueilli 16,67 % des voix soit 47 sièges à l’Assemblée nationale. Un score énorme pour un parti d’extrême droite européen.

L’Europe a vu l’émergence depuis plusieurs années de partis d’extrême droite sionistes devenus fréquentables. Ces partis ouvertement islamophobes n’hésitent pas à se rendre en Israël chaque année. Lors de manifestations de l’EDL (English Defense League), il n’est pas rare de voir des drapeaux israéliens flotter dans les airs.

La différence avec Jobbik s’illustre par l’islamophilie du parti. Les leaders développent des thèses anti-libérales, pro-traditionalistes et rendent le « cosmopolite » responsable des maux du pays.

Le président du Jobbika réalisé récemment un voyage en Turquie où il a fait une tournée des universités. Il a expliqué ne pas « être venu en Turquie afin de construire des relations diplomatiques et économiques, mais afin de rencontrer ses frères et sœurs turcs. »

Après cette phrase plus qu’étonnante, le leader d’extrême droite a expliqué être sous attaque d’Occidentaux ne supportant pas de voir son parti soutenir la Turquie, et d’autres peuples touraniens comme l’Azerbaijan dans les conflits internationaux.

Gabor Vona a expliqué que son parti n’avait aucune relation avec les partis d’extrême droite européens islamophobes. Toujours dans la continuité de son discours, il a déclaré que la société turque basée sur l’amour de la famille, le respect de la tradition et le patriotisme était un exemple pour les hongrois. Plus que de l’amitié, pour l’étonnant président du Jobbik, les relations entre hongrois et peuples touraniens relevaient de la fraternité et pas simplement de l’amitié.

Gabor Vona a répété ce qu’il a déjà souligné à plusieurs reprises, « l’Islam est le dernier espoir de l’humanité dans les ténèbres du globalisme et du libéralisme ». Se laissant aller à des confidences, Vona a révélé que sa vie personnelle était influencée par l’Islam et les musulmans qu’il côtoie en tant qu’amis et collègues. Plus étonnant encore, un de ses témoins de mariage aurait été un palestinien, de quoi rendre fou de rage ses adversaires.

Récemment, le numéro 2 du parti sioniste et islamophobe néerlandais, Arnaud Van Doorn, s’est converti à l’Islam. La lumière toucherait-elle les extrêmes en Europe ? Est-ce-qu’un parti comme Jobbik peut être un partenaire pour le monde musulman et un exemple pour les partis nationalistes en Europe ?

En tout cas, Jobbik va à l’opposer du Front National de Marine qui a déjà remis en cause l’Alliance Européenne des Mouvements Nationaux qui regroupait justement ces deux partis ainsi que d’autres, jugés trop radicaux (mais surtout anti-Israël). De l’autre côté, la présidente du Front n’a pas hésité à déjeuner récemment avec l’islamophobe Geert Wilders, chef de fil de cette nouvelle extrême droite sioniste qui souhaite interdire le Coran. Elle a d’ailleurs déclaré qu’elle envisageait une campagne européenne commune… Certains partis « extrémistes » valent mieux que d’autres pour Marine Le Pen…  

Partagez :

Vos réactions :

  1. abdel malik

    Nous sommes nombreux en europe à être à la fois fier de ses racines européenne et fervent musulman , l’empire nous a toujours considéré comme leurs ennemis principaux à l’exemple de la bosnie ,du kosovo et de la tchétchénie, le jour ou il y aura assez de musulmans européens de nouvelles perpesctives seront possible , nous sommes convaincu que cela passera par le retour majeur de la turquie que nous protégerons.

    1. ruh

      hmm sauf que la turquie n’est pas en europe, a part une ville. mais 95 % de son territoire est en asie.

Les commentaires sont fermés.