La chasse aux musulmans est ouverte : Mesures annoncées par Castaner

La chasse aux musulmans est ouverte : Mesures annoncées par Castaner

Un ensemble de mesure qui vise à stigmatiser ouvertement les musulmans ou assimilés comme tels vient d’être décliné.

En effet, “port de la barbe”, “pratique de la prière”, “refuser la bise” font partie d’une liste non exhaustive de la description faite par Christophe Castaner de ce qu’il considère être des signes de radicalisation islamiste.

Le ministre de l’Intérieur a donc expliqué vouloir la mise en place d’un “signalement automatique” pour toute alerte concernant la radicalisation d’un fonctionnaire de l’état.

D’ailleurs, il encourage la radiation de la fonction publique de tout individu qui répondrait à ces critères.

Pour Christophe Castaner, si vous avez de la barbe, que vous jeûniez le mois de Ramadan et que vous priez cinq fois par jour, vous êtes la description parfaite de l’individu à signaler pour radicalisme.

Les déclarations de Castaner font écho au discours du président Emmanuel Macron qui avait plaidé pour la “vigilance” face aux signes de “radicalisation” à savoir repérer à l’école, au travail, dans les lieux de culte, près de chez soi, les relâchements, les déviations…

En conclusion, aujourd’hui pratiquer l’Islam, c’est prendre le risque d’être dénoncé comme radicalisé. Le gouvernement s’attaque aux musulmans en les stigmatisant et profite de ces lois pour renforcer son arsenal répressif à l’égard des musulmans.

Partagez :