#Révélation : Les contrôles au faciès sont demandés par la haute hiérarchie

#Révélation : Les contrôles au faciès sont demandés par la haute hiérarchie

Pendant des années, des ordres validés par la haute hiérarchie de la police ont été donnés pour discriminer les “nord africains” et les “noirs”.

Dans n’importe quel autre pays cette affaire aurait fait la une des médias et une série de démissions et de licenciements auraient été annoncées …

En France, il n’en est rien. C’est le policier qui témoigne ici qui est menacé et qui demande que cesse son harcèlement.

“C’était du profilage racial et social qui visait aussi bien les Noirs, les Nord-Africains, les Roms que les SDF.”

Le policier Éric Roman a refusé d’obéir aux ordres de contrôle au faciès discriminatoires et illégaux. Il en a subi les représailles de la part de la hiérarchie, et la justice ne lui a toujours pas donné raison.

Il a fallu que le Défenseur des droits lui apporte son soutien dans sa dénonciation des contrôles “discriminatoires” opérés entre 2012 et 2018 dans un arrondissement de Paris pour que l’affaire soit un peu plus connue …

En vérité ce racisme d’état qui s’accompagne désormais d’une islamophobie d’état sont encouragés par les hautes autorités et couverts par la justice de ce pays.

Pour ce témoignage courageux combien de silences complices, combien de politiques xénophobes passées sous silence …

Partagez :