L’actrice Isabelle Adjani trouve la polémique sur le burkini « ridicule et dangereuse »

L’actrice Isabelle Adjani, discrète dans les médias, n’a pas hésité à qualifier la polémique autour du burkini de “ridicule et dangereuse”. Opposée personnellement à ce genre de vêtement elle a expliqué qu’elle n’adhérait pas pour autant aux interdictions.

Isabelle Adjani, icône du cinéma français, a trouvé dangereuse la polémique autour du burkini. Pour l’actrice, on n’impose pas la liberté à coup d’interdits. 

« Je suis toujours mal à l’aise quand on veut imposer la liberté à coups d’interdits » et elle ajoute ensuite : « On ne peut pas refuser à des femmes d’aller à la plage à cause d’une tenue, même si celle-ci relève d’un néofondamentalisme archaïque, et peut à juste titre choquer. »

Adjani a aussi évoqué les déclarations du président de la République sur son “manque de bol” à propos du chômage en  s’interrogeant sur le sérieux de la politique. Elle est également revenu sur la “guerre contre le terrorisme” et la nécessité de lutter contre les firmes internationales comme Monsanto.

« La guerre, elle est plutôt dans la cause environnementale contre Monsanto and co et tous ces monstres sans visage contre lesquels les États sont totalement désarmés. »

Un interview qui s’est conclu par son opposition aux réseaux sociaux qui selon elle, rend les gens “dingues”. 

« Je n’ai pas envie de devenir dingue ni d’être référencée. » L’actrice se sent en décalage avec la modernité imposée à la société actuelle. « Il est prouvé que le Q. I. des générations futures sera réduit. Le prix à payer pour vivre hyperconnectés ? Non, cette modernité, je n’y adhère pas. »

Une actrice française bien sérieuse et soucieuse des problèmes que connaissent les français dans leur quotidien. Adjani semble bien plus éveillée politiquement que de nombreux citoyens qui continuent d’accepter de se voir dicter les sujets d’actualité par BFM TV et le buzz des réseaux sociaux.

Partagez :