www.muslim-moves.com/

“Déchéance de nationalité” : Tollé pour François Hollande, la presse internationale s’indigne

www.tawhidtravel.com/

Politiques et médias français n’ont pas cessé de montrer leur désaccord quant à la décision du Président de la République M. Hollande de déchoir de leur nationalité les binationaux nés en France condamnés pour terrorisme. Toutefois, ils n’ont pas été les seuls puisque la presse internationale s’est déchaînée contre le président français, sa décision de modifier la Constitution hérissant quelques poils.

La presse italienne le compare à la famille Le Pen, une hérésie pour un socialiste de sa trempe. «  François Le Pen  » s’intitulait le quotidien Il Manifesto, mettant ainsi en exergue les vues tacites de François Hollande sur l’électorat FN.

Dans la même lignée, le site saoudien Arab News évoque un “cadeau idéologique au Front National”. Ce journal perçoit déjà les dangers d’un tel changement, sous-entendant clairement que les musulmans ne sont pas des citoyens comme les autres.

Les suisses pour leur part sont dans l’ironie et la moquerie avec notamment le titre du journal Le Temps «  Le président-protecteur a de nouveau laissé place, en France, au président-gaffeur  ». Il fait allusion aux propos de Christiane Taubira en déplacement en Algérie qui avait proclamé l’abandon du projet de la déchéance de nationalité.Ces deux sons de cloche montrent les dissensions au sein du gouvernement comme le rappelle le quotidien «  une erreur qui en dit long sur les fractures au sein du gouvernement français, et sur l’autorité contestée de François Hollande  ».

La Belgique analyse la position de François Hollande comme étant un “coup de poker” ne s’appuyant pas vraiment sur son gouvernement mais tentant davantage de séduire un électorat sans couleur politique précise, bref il mange à tous les râteliers.

Partagez :

www.tawhidtravel.com/

Vos réactions :

  1. Mariah

    Déchoir quelqu’un de sa citoyenneté veut tout simplement dire que ce “quelqu’un” n’est jamais considéré comme un vrai citoyen (un citoyen de 2eme degré peut-être??)!
    Cette mesure révèle du mépris et d’injustice! Pourquoi ne pas appliquer les lois prévues par la constitution et qui s’appliquent à tous « les citoyens » dans des cas de haute trahison, de crime de guerre…? Pourquoi ne pas appliquer tout simplement la même loi pour « tous » les citoyens??
    Théoriquement tous les citoyens sont « égaux » devant la loi et je crois que la constitution prévoit des lois à tout les cas de figure et circonstances!! Pourquoi une telle discrimination alors??

Les commentaires sont fermés.