Témoignage d’un converti suite à une perquisition abusive

Témoignage d’un converti suite à une perquisition abusive

Salam alikoum, bonjour, 

J’ai grandi dans une famille chrétienne, j’ai reçu une bonne éducation, pleine de valeurs et de respect de l’autre.

On m’a inculqué l’amour du prochain et la générosité.

Par la suite j’ai rencontré l’Islam, j’y ai trouvé la paix et la sérénité, l’islam qui m’est apparu comme la continuité du message de Dieu auquel je croyais déjà et surtout la correction de certains principes qui dans le christianisme me dérangeaient comme l’adoration de Jésus avec Dieu ainsi que la croyance qu’il serait son fils.

Convaincu de mon choix et fier de ma foi j’ai décidé de vivre selon les préceptes de l’Islam au quotidien sans que jamais cela ne m’empêche de vivre avec les autres, ces autres dont je suis moi même issu.

Ma nouvelle vision de la vie m’a au contraire poussé a avoir plus de considération pour eux, à souhaiter pour eux le bien dans une société égoïste où chacun vit pour lui même et  où les amitiés sont le plus souvent intéressées.

Les années ont passé, des attentats ont été perpétrés au nom de l’Islam et une guerre contre le terrorisme s’est déclenchée.

Alors ces musulmans que nous sommes, qui avons toujours vécu en société sans difficultés sont devenus la bête noire, le problème majeur, nous représentons subitement le mal, l’intolérance et la haine.

Cette guerre contre le terrorisme s’est alors transformée en guerre idéologique, voulant imposer une pensée commune et combattre la liberté de penser et de croire.

Que s’est il passé ?

Ces attentats, les musulmans les ont toujours condamnés mais voilà qu’on leur attribue. Le monde est à feu et à sang, nombreux pays africains et autres sont pillés, au nom de la démocratie et de la politique de certains pays occidentaux mais pourtant personne n’accuse le citoyen lambda européen d’être responsable de ces maux, par contre le musulman lui est accusé d’être le responsable du meurtre d’innocents.

L’histoire de l’Islam montre comment les musulmans ont toujours réussi a vivre avec les autres peuples et comment l’islam a illuminé le monde et été à l’origine de nombreuses avancées, en témoignent les 800 ans de présence musulmane en Espagne.

Aujourd’hui on veut faire croire que les musulmans ne sont pas capables de vivre en société et ont des mœurs incompatibles avec le monde moderne.

Or chaque religion a ses préceptes, ses adeptes les suivent sans les imposer aux autres et cela n’a jamais été en soit une barrière pour vivre ensemble et dialoguer.

Celui qui y croit, les pratique avec conviction et en perçoit la sagesse et celui qui n’y croit pas trouvent cela étrange mais respectent le mode de vie de l’autre.

De plus dans chaque religion on trouve des propos pouvant paraitre violents ou intolérants sortis de leur contexte et isolés des autres textes, mais le pratiquant sait comment les comprendre et sa foi ne fait donc pas de lui un potentiel terroriste.

Dans ce climat de suspicion, la mère de famille musulmane qui, quand elle fait du pain, en offre à ses voisins devient alors suspecte, le père de famille qui rentrant de la mosquée aide une vieille dame a monter ses courses devient suspect, le jeune musulman qui, la nuit, quand les gens dorment, fait des maraudes devient suspect.

Et voilà que moi le barbu, pourtant lettré et éduqué, qui n’a ni casier judiciaire ni problèmes de vie en société, me retrouve perquisitionné, pour quel motif ? Je suis un individu dangereux pour la sûreté de l’état !

J’ai eu le droit à une trentaine d’agents équipés de boucliers qui pénètrent soudainement dans mon logement, suivis de civils, le visage cagoulé, qui fouillent mon logement de fond en comble, et d’un chien qui fait le tour des pièces de mon appartement, seul découverte: un pistolet caché au dessus d’un placard !

Alarmé ils se réunissent autour mais ce n’est qu’un jeu confisqué à mes enfants.

Dans ma bibliothèque se trouve un livre intitulé “Le Chemin vers Dieu de l’Imam Ibn al Qayyim”, l’agent m’a dit alors :

– Pourquoi possédez -vous des livres appelant à aller en Syrie ?

J’étais obligé de lui expliquer que ce livre traite de spiritualité et de comment se rapprocher de Dieu et que l’Imam Ibn al Qayyim est un imam du 6e siècle de l’hégire et non de notre époque.

Ma maison sans dessus dessous, les agents sont repartis m’indiquant qu’ils n’ont rien trouvé, qu’aujourd’hui cela s’arrêtait là mais qu’étant dans leur fichier, ils étaient susceptibles de revenir chez moi.

Donc, on appelle à vivre ensemble, en demandant au musulman de renoncer à son dogme et sa pratique.

Ainsi au lieu de favoriser le dialogue, l’état divise et stigmatise une communauté, et l’accuse de ce dont il est lui même coupable: l’intolérance

T.

Partagez :