L’ambassadeur palestinien à l’ONU alerte quant au trafic d’organes sur les morts palestiniens

L’ambassadeur palestinien à l’ONU, Riyad Mansour, alerte l’organisation internationale sur le trafic d’organes dont sont sujets les corps morts des palestiniens, rapporte katibin.fr. Il interpelle Matthew Rekerovi, actuel président du Conseil de Sécurité, sur cet épineux problème dont l’ampleur ne cesse de croître.

 Après la remise des cadavres des martyrs palestiniens qui ont été tués par les forces armées de l’occupation en Octobre et après un examen médical, il a été reporté que les corps ont été retournés avec des cornées manquantes, ou d’autres organes », explique-t-il.

Depuis le début de l’année juive, 74 morts sont à déplorer, dont 41 suite à une attaque au couteau, outil laissé près du corps de la victime par l’agresseur sioniste.
Les corps des victimes sont conservés un certain nombre d’heures si ce n’est plusieurs jours par les autorités israéliennes avant d’être remis aux familles.

L’ambassadeur palestinien à l’ONU profite également de son intervention pour dénoncer les attaques des forces israéliennes ainsi que les mesures racistes et injustifiables prises par le gouvernement de Netanyahu à l’instar de la peine d’emprisonnement de trois ans contre les jeteurs de pierre.

Le trafic d’organe avait déjà fait l’objet de dénonciation par un journal suédois « Aftonbladet » en 2009. Il en avait été de même par le « New York Times » qui, en 2014, évoquait le poids “disproportionné” d’Israël dans le trafic d’organes au niveau des grandes affaires depuis 2000.

Partagez :