Première en Turquie: une juge préside une audience coiffée d’un foulard islamique

Pour la première fois en Turquie, une magistrate turque a pu siéger dans un tribunal avec son voile islamique. Une initiative qui a déplu aux amoureux de la “Turquie laïque d’Ataturk”.

Une photo prise avec un téléphone portable dans un tribunal d’Istanbul provoque une polémique autour de la place de la laïcité en Turquie. Sur ce cliché on y voit une femme voilée présider une audience civile d’un tribunal d’instance au principal palais de justice d’Istanbul.

Depuis le 7 juin dernier, les juges turques peuvent désormais porter un voile. Le Haut Conseil des juges et procureurs (HSYK), organe de contrôle des magistrats, a levé l’interdiction du voile imposé jusqu’ici aux femmes musulmanes.

Sur les réseaux sociaux, les défenseurs d’une laïcité exclusive caricaturent la décision du HSYK en évoquant “le retour de la charia”. Les laïcards, marginalisés par Erdogan, perdent de plus en plus de poids dans une Turquie rêvant au retour d’un passé glorieux basé sur l’Islam.

Ces dernières années, les interdictions de port du voile ont été levées dans les universités, le parlement, les lycées et la fonction publique. Seules les militaires et les forces de sécurité turques ne peuvent pas porter de voile.

Partagez :