Egypte : Un enfant battu à mort par son professeur pour devoirs non faits

En Égypte, un écolier est mort suite aux coups portés par un professeur, a déclaré le Ministère de l’Éducation. Un fait divers qui en dit long sur la violence des professeurs sur les élèves.

Un écolier de 12 ans a trouvé la mort dimanche 8 mars “après avoir été battu la veille par un enseignant” a déclaré le Ministère de l’Éducation. Selon le communiqué, le jeune garçon est mort suite à une hémorragie cérébrale provoquée par des coups donnés d’un professeur d’une école publique d’un quartier populaire du Caire.

Une enquête a rapidement été ouverte pour faire toute la lumière sur cet homicide. Selon les premiers éléments de l’enquête, le professeur a violemment frappé l’élève décédé car ce dernier n’avait pas fait ses devoirs. L’écolier portait plusieurs blessures au crâne, a indiqué le directeur du département médico-légal, Hicham Abdel Hamid. Le Ministère de l’Éducation a décidé de fermer l’école dénommée “Al Shuhada” “afin de préserver la santé mentale des autres élèves” secoués par la mort de leur camarade. 

Les enfants égyptiens vivent une période délicate depuis le coup d’État orchestré par la junte militaire. La maltraitance des élèves ou des orphelins se développe selon les organes étatiques spécialisés. Le Conseil national pour l’Enfance et la maternité rattaché au ministère de la Famille indique que les violences contre les enfants ont augmenté de 55% par rapport à la moyenne des trois dernières années.

Partagez :