Des chiites crient “Ô Ali, ô Hussein” pendant le pèlerinage à la Mecque

www.tawhidtravel.com

A la Mecque, des groupes de chiites invoquent ouvertement Ali et Hussein (qu’Allah les agrée) pendant le pèlerinage. Des paroles qui vont totalement à l’encontre des préceptes de l’Islam exigeant l’adoration unique et exclusive d’Allah. Il est étrange de voir ce genre de pratiques dans le premier lieu saint de l’Islam.

‘Abdallah Ibn ‘Abd ar-Rahman abou Battîn, rahimahoullah, a dit:

« Allah a dit : « Ceci est un Message (Coran) pour les gens afin qu’ils soient avertis, qu’ils sachent (la science) qu’Il n’est qu’un Dieu Unique, et pour que les doués d’intelligence s’exhortent » (Sourate 14 – verset 52)

Allah a dit : « Et ceux qu’ils invoquent en dehors de Lui n’ont aucun pouvoir d’intercession, à l’exception de ceux qui auront témoigné de la vérité en pleine connaissance de cause » (Sourate 43 – verset 86)

Allah n’a pas dit : « … qu’ils disent qu’Il n’est qu’un Dieu Unique … » – Mais Allah a dit : « … ceux qui auront témoigné de la vérité en pleine connaissance de cause »

Les savants se sont basés sur ce verset et d’autres afin de montrer que la première obligation envers chaque personne, est de connaître Allah, et que l’obligation capitale est de connaître la signification de “la ilaha illa Allah” – Et la plus grande des ignorances est la connaissance incomplète de son sens.

Ce qui est étrange c’est que certaines personnes lorsqu’elles entendent quelqu’un parler du sens de “la ilaha illa Allah”, de sa négation et son affirmation, celles-ci critiquent et disent qu’elles ne sont pas en charge des gens.[2]

On doit répondre à ces personnes qu’elles sont chargées de la connaissance du Tawhid, pour lequel Allah a créé les djinns et les humains et pour lequel Il a envoyé tous Ses Messagers, afin qu’ils le prêchent ; et de connaître l’opposé, c’est-à-dire ; l’association, laquelle Allah ne pardonne pas et n’excuse pas celui qui en est ignorant.

Il n’est pas permis de suivre aveuglément, car la Chahada est la base des bases. Quiconque ne connait pas le bien et ne rejette pas le mal, est perdant, surtout lorsqu’il s’agit du plus grand bien, qui est le Tawhid, et du plus grand mal, qui est le Chirk »

(Source : ad-Dourar as-Saniyyah, 12/58)

Pour en savoir plus : www.toutpourlemusulman.fr

Partagez :

www.tawhidtravel.com/