Nîmes : Des islamophobes condamnés pour islamophobie sur Facebook

La haine anti-musulmane ne cesse de se propager via internet et les réseaux sociaux.

C’est ainsi que deux personnes n’ont pas hésité à diffuser en avril dernier sur leur page Facebook des images à caractère islamophobe, insultantes et dégradantes à l’encontre de la Communauté musulmane.

Elles ont été condamnées lundi par le tribunal correctionnel de Nîmes à verser 1500 euros d’amende chacune et à effectuer un stage de citoyenneté.

De plus en plus d’actes islamophobes ont été enregistrés en 2013 en France.

Ce constat a été confirmé, en janvier dernier, par la Commission consultative des droits de l’Homme (CNCDH) qui a relevé que la France ne cesse de connaitre une montée du racisme et de l’islamophobie, des ressentiments qu’une majorité de Français dit “assumer”.

Normal quand on connait le rôle de nos politiques et de nos médias qui n’ont eu cesse de monter la population contre la minorité musulmane du pays. En effet, la construction islamophobe diffère des autres phénomènes de rejet car elle ne trouve pas sa base dans la masse en proie à des crises sociales mais bien chez des élites de l’establishment qui n’ont eu cesse de vulgariser les thèses anti-musulmanes au fur et à mesure des années auprès du grand public.

Ce travail a payé puisque aujourd’hui le nombre d’actes islamophobes violents explosent sans que les politiques ou l’État ne condamne publiquement le phénomène laissant l’impression d’une espèce de complicité tacite du système. Plus encore le 2 poids 2 mesures observé lors des réactions de l’establishment contre les actes islamophobes a renforcé la sensation d’abandon chez toute une frange de la population française relayée ainsi au rang de sous-citoyens.

Évidemment ce déni n’est pas sans impact sur toute une jeunesse dont on cultive en permanence le ressentiment et la révolte.

 

Partagez :