Versailles en modèle du ” Vivre ensemble ” ?

La mosquée de Versailles a accueilli lors d’inauguration de sa rénovation les différents représentants des communautés religieuses et de l’État.

Cette visite a démontré qu’au delà des slogans politiques, les Communautés ferventes et fortement enracinées étaient beaucoup plus à même que les autres de dialoguer et de construire ensemble. 

L’être individualiste coupé des autres lui reste enfermé dans la méfiance, sujet à la propagande néfaste des faiseurs de guerres, incapable de se tourner vers son prochain. Il impose sa vison totalitaire du “mêmisme” car face à la différence, il se rend compte qu’il n’est plus rien si ce n’est un néant. D’où ces crispations des non-êtres soulignés par le philosophe René Girard.

Le Maire Versailles, François De Mazière, Monseigneur Eric Aumonier, Evêque de Versailles pour les Yvelines ainsi que le président de la Mosquée, Mohamed Oul Kherroubi ont d’ailleurs souligné que cette notion de transcendance rapprochait entre eux les gens des Livres. Le préfet, Erard Corbin de Mangoux, a lui souligné son attachement à faire de la République la protectrice de la liberté de croire et d’exprimer sa religion en toute dignité.

Avec un peu moins de timidité, ils auraient pu souligner que cette vision commune sur certains points pouvait donner naissance à des constructions bien concrètes.

C’est ainsi que comme on le sait, la Mosquée de Versailles a montré aux catholiques son attachement à la vie et à la famille en défilant dans la ” Manif pour tous “. Car l’engagement spirituel ne peut se concrétiser que s’il se réalise dans les actes. Et cette défense de valeurs communes pourra amener à bien des combats communs.

Espérons désormais que ce même soucis d’ouverture aux autres s’accompagne d’une réelle volonté de dialogue intergénérationnelle en interne pour réunir les forces vives de la Communauté musulmane de Versailles dans ce qu’il y a de plus haut et de plus beau. Demain même, peut-être la jeunesse tout entière de Versailles pourra enfin se rencontrer lors de portes ouvertes promotionnant des initiatives de solidarité communes “trans-communautaire”.

En attendant, nous demandons à la jeunesse des quartiers versaillais de se réinvestir pleinement dans sa vie Communautaire en servant d’aiguillon et de renforts à toutes les bonnes initiatives de nos pères.

Partagez :