France : Musulmans, Juifs et Chrétiens défendent “la liberté de conscience”

 A Lyon, plusieurs responsables religieux viennent de signer une déclaration commune. Dans le texte publié en début de semaine après une réunion avec le maire de la ville, ces derniers appellent à la défense de “la liberté de conscience”.

En effet, une dizaine de responsables des cultes musulman, chrétien et juif viennent de signer une déclaration commune pour la défense de la ” liberté de conscience” en France. Liberté bafouée depuis la montée en puissance des intégristes laïcards.

Après une réunion avec le maire de la ville en marge de la rencontre de Concorde et Solidarité, ces responsables déplorent la multiplication des actes antireligieux, défendant plutôt le “vivre ensemble” dans “la paix”.

Ils regrettent par exemple, l’existence d’un timbre à l’effigie de la fondatrice des Femen, le groupe féministe ukrainien à l’origine de plusieurs profanations de lieu de culte dans le monde. Ils lancent un  appel pour le respect des religions et affirment “Quand l’effigie de Marianne s’inspire du visage d’une personne dont le message se résume à la lutte contre les religions, nous sommes tous peinés. Quand un élu ou un représentant de la République veut confiner la dimension spirituelle à la sphère privée, nous pensons qu’il prive la société d’une de ses dimensions essentielles”.

Pour ce qui est de la laïcité, les signataires ont reconnu qu’elle pouvait avoir des bienfaits sur la société, mais reviennent sur la vraie définition de la laïcité ” Nous reconnaissons les bienfaits de la laïcité telle que la définit la République, lorsqu’elle assure effectivement la liberté de croire ou ne pas croire et de pratiquer sa religion dans le respect de chacun, lorsqu’elle donne aux croyants la liberté de partager leurs opinions, comme tous les autres citoyens “.

Ces responsables religieux se sont ainsi engagés à “défendre la liberté de conscience” pour chacun des membres de leurs communautés.

Ils appellent aussi les membres de la communauté à faire de même. Alors défendez vos libertés fondamentales !

Partagez :