Charte laïque, cette “laïcité incandescente” – Anis Al Fayda

Louis XVIII en 1814 avait octroyé à ses bons et loyaux sujets une Charte en 1814, en tenant compte de certains changements sur lesquels il était difficile de revenir.

Désormais, pour séduire en cette rentrée, Vincent Peillon ministre de l’Education nationale; bâtisseur sincère de son état ; octroie à ses bons et loyaux élèves une Charte…de la laïcité !

charte laïque

 

Face à l’inquiétude de bon nombre de musulmans, pourtant habitués à jouer les premiers rôles dans ce genre de tragis-comédies, les médias et le gouvernement s’empressèrent de déclarer que cette charte vise à rappeler certains principes du vivre-ensemble, essentiel au bon déroulement de la vie dans le temple de l’école. De la belle novlangue comme d’habitude. 

Nous le voyons bien, lorsque l’on parle de laïcité à l’école, ce n’est pas le kimono japonais qui est visé, ni la serpe des druides, ni même le turban hindou ou la coiffe bretonne, non tout le monde sait que c’est au voile dit islamique qu’on va s’attaquer avec acharnement, non sans avoir revêtu l’étalon républicain de son harnachement …plutôt le bourricot ici en l’occurrence.

C’est toujours cette gauche qui feint de se plaindre d’un certain communautarisme, alors que c’est elle qui veut toujours plus d’immigration, qui fait la promotion d’une société toujours plus multiculturelle.

Sur certains privilèges scolaires communautaires, par contre là pas un mot. Silence Radio-Londres !

Le système scolaire français est dans un état lamentable, mais c’est bien sûr l’Islam qui est à l’origine de tous les maux qui frappe l’école que nous as légué Ferry-Tonkin.

 

C’est bien évidemment l’Islam qui entrave le bon fonctionnement du système scolaire français. Mais oui, ne cherchons pas plus loin. C’est en effet le souvenir du mathématicien Al Khawarizmi (783-850) qui est à l’origine de l’illettrisme chez les élèves.

C’est la poésie d’Ibn Hazm (994-1064) qui est à l’origine des violences à l’école. C’est certainement le souvenir de la victoire de Yarmouk sur les Byzantins en 636 qui ampute une bonne partie de l’enseignement de l’histoire de France dans les programmes scolaires.

C’est enfin la hardiesse de Tariq Ibn Ziyad (m. en 720) qui est à l’origine du désarroi et du découragement qui sévit chez les enseignants.

 

Toujours cette gauche qui fait la promotion du multiculturalisme…mais sans multi-vêtements à l’école ! C’est comme vouloir tous les jours de la choucroute garnie et de galette à la frangipane, mais toutefois sans saucisses, ni frangipane.

La France, plutôt la ripoublique affectionne les lois et règlementations, toutes plus inutiles, lourdes et encombrantes les unes que les autres, sombrant chacune dans les oubliettes juridiques, aussi vite qu’elles sont apparues Cette charte est aussi utile, qu’une prothèse en bois sur la Vénus de Milo.

De par ses échecs économiques et sociaux, cette gauche est liée de manière éternelle à l’entretien des tensions et des manipulations…quand même !

 

 Anis Al Fayda

chroniquedefranceetdumonde.blogspot.fr

 

Du même auteur :

>> Une rentrée cinématographique et deux films pour provoquer les musulmans

>> Islam de l’indigénat – Valls cherche des prétendants pour remplacer le CFCM

>> [EDITO] “Cachez ce voile que je ne saurais voir !” | Anis Al Fayda

>> [EDITO] Ramadan marketing et magouilles – Anis Al Fayda

>> [EDITO] Islam de France : Rien de nouveau sous le soleil néocolonial – Anis Al Fayda

>> [EDITO] Les Tartuffes islamologues, de Gilles Kepel à Bruno Tertrais | Anis Al Fayda

Partagez :